« Ces pratiques inacceptables ne concourent pas au développement du sport », dénonce Matar Bâ sur l’affaire Dakar Sacré-Cœur

0
Les violences sexuelles exercées sur les joueurs mineurs à Dakar Sacré-Cœur (DSC) fait toujours couler beaucoup de salives. En compagnie du président de la ligue professionnelle de football (LSFP) et président du centre de formation Diambars, Saër Seck, le ministre des sports? Matar Bâ s’est rendu dans les locaux de DSC. Ceci suite à l’affaire d’abus sexuels sur des joueurs mineurs qui s’y est produit. Une visite qui s’imposait, mais surtout une réaction fort attendue de la part des responsables du football Sénégalais.
Matar Bâ a d’emblée déploré les faits : « Je suis venu à Dakar Sacré-Cœur pour m’entretenir avec le responsable du club. Vu ce qui s’est passé ces derniers jours et qui est regrettable, inacceptable, en tant que ministre des sports je ne pouvais pas ne pas faire le déplacement. Ces pratiques inacceptables ne concourent pas au développement du sport» a-t-il regretté à l’issue de son entretien avec le président délégué de DSC, Mathieu Chupin.
Ayant reçu le rapport minutieusement établi par les dirigeants de DSC, il a témoigné son soutien au club : « J’ai reçu le rapport de Dakar Sacré-Cœur, qui est passé par la FSF puis au niveau du ministère des sports. Mais, je tenais à les écouter et montrer que c’est toute la famille du sport qui est secouée. » M. Bâ d’enchaîner en se tournant vers les victimes présumées : « Il faut condamner avec beaucoup d’énergie ce que cet employé a fait et qui porte un coup dur à ces jeunes et à leurs familles (…) Je demande à toute la population d’accompagner ces jeunes qui ont besoin de beaucoup de discrétion dans la démarche. »

Enfin, pour prévenir pareils cas de figure à l’avenir, Matar Bâ d’annoncer avec fermeté : «  Tous ceux qui sont dans les centres de formation que ce soit de football ou dans les autres disciplines, il faudra commencer à porter beaucoup plus d’attention et être beaucoup plus regardant pour que l’encadrement de ces jeunes ne vire pas à ce genre de situation (…) Nous ferons le tour de tous les centres pour porter la bonne parole et donner des instructions pour que des enquêtes fournies soient effectuées et qu’une attention particulière soit accordée au recrutement de ces jeunes. » Une action de prévention et de sensibilisation fort souhaitable au sein des centres de formation et autres structures où les jeunes sportifs sont plus que jamais vulnérables.

DakarActu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here