samedi, juillet 24, 2021

Migrations irrégulières vers l’Europe : 1751 migrants ont débarqué en Italie, en janvier dernier

Ne ratez pas!

Une rencontre d’échange sur le traitement médiatique de l’information sur les migrations réunit, depuis hier lundi, des journalistes du Sud et des confères du Nord à Rome en Italie. Occasion pour un responsable de l’OIM d’informer qu’au moins 1751 migrants illégaux en provenance essentiellement de l’Afrique sont entrés en territoire italien en janvier 2020, annonçant un bilan de 77 morts, rien que pour cette année 2020

La mauvaise perception du phénomène migratoire dans l’opinion publique renforce les partis xénophobes, surtout en Europe. Et, les journalistes travaillant sur le sujet participent activement à la stigmatisation des migrants. Au moment où l’obtention du visa pour l’Europe devient pratiquement impossible ou presque pour les Africains. Même les journalistes et autres intellectuels ne sont pas épargnés par cette mesure sélective qui ne dit pas son nom. Les jeunes africains mal informés, sans perspectives partent à l’assaut de la forteresse Europe dirigée de plus en plus par des régimes «fascistes».

C’est fort de ces constats qu’une rencontre d’échange, des dialogues et autres témoignages sur la migration s’est ouverte, hier lundi, a Rome. Pendant 4 jours, des journalistes Africains en provenance du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de la Tunisie et du Nigeria, choisis après des productions sur le thème, vont visiter les rédactions des grands organes de presse d’Italie, échanger les bonnes pratiques sur les migrations.

Dans son briefing à l’ouverture de la rencontre, M. Flavio Di Giacono, journaliste travaillant pour l’OIM/Italie est revenu sur la situation en Libye qui ne s’améliore pas. Il révèle qu’au moins 1751 migrants illégaux en provenance essentiellement du continent africain sont entrés en territoire italien en janvier 2020, non sans annoncer un bilan de 77 morts, rien que pour cette année 2020. Indiquant aussi une baisse des arrivées. En 2019, prés de 14.876 migrants sont arrivés en Italie et près de 9225 ont été renvoyés en Libye où aucune organisation ne peut garantir les droits humains de ces personnes. Et l’instabilité actuelle complique la situation.

 En 2019, il y a eu 1319 victimes, contre 2242 en 2018 car il y avait moins de bateau travaillant pour sauver les migrants à la Méditerranée. Ce conclave est organisé sous l’égide de l’Organisation internationale des migrations (OIM) et l’organisation Charte de Rome («Carta di Roma»), association de journalistes qui défend un travail respectueux de la déontologie et autres codes qui crédibilise le métier.

Carta di Rome souhaite plus de rigueur dans le traitement de l’information sur les migrations, surtout dans les pays du Nord où le travaille se résume souvent au procès. Aujourd’hui, avec les gouvernements «xénophobes», certains journalistes du Nord n’échappent pas au piège des hommes politiques. En stigmatisant les migrants dans le traitement de la question. Faisant ainsi l’affaire des partis d’extrême droite en Europe. Le travail va se poursuivre notamment les échanges sur le terrain avec les jeunes migrants en Italie et les journalistes de ce pays.

Abdou Diao / KoldaNews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous