Etas-Unis – primaires démocrates : après l’Iowa, Sanders a le New Hampshire dans le viseur

0

La seconde manche cruciale de la primaire démocrate se joue actuellement dans le New Hampshire. Cet État de la côte est des États-Unis vote ce mardi 11 février pour choisir celui qui affrontera Donald Trump en novembre. Comme dans l’Iowa la semaine dernière, le New Hampshire devrait voir s’affronter en tête, deux candidats à l’opposé tant en âge qu’idéologiquement : Pete Buttigieg et Bernie Sanders.

À Durham, Bernie Sanders a rassemblé la crème de la gauche américaine pour un grand meeting de campagne qui s’est tout d’abord ouvert par un soutien musical, avec un concert des Strokes venus jouer pour le candidat démocrate, avec aussi un soutien politique de taille : celui de la nouvelle star de la gauche progressiste américaine Alexandria Ocasio-Cortez, présente dans le rôle de chauffeuse de salle et ovationnée par des milliers de sympathisants à Durham, des jeunes pour la plupart. La semaine dernière dans l’Iowa, les moins de 30 ans ont voté massivement pour le doyen des candidats.

« Notre démocratie est à la croisée des chemins, leur a lancé la jeune élue de New York. Nous avons besoin d’une révolution politique et Bernie va battre Trump » assure Alexandria Ocasio-Cortez, avant de laisser la parole au candidat.

Buttigieg et Sanders, deux visions opposées

Le socialiste revendiqué a déroulé ses thèmes de prédilection : couverture santé publique pour tous, abolition des dettes étudiantes, lutte contre le changement climatique… « Notre administration croira les scientifiques », a affirmé Bernie Sanders, visiblement très en forme malgré ses 78 ans et son accident cardiaque à l’automne.

Rappelons qu’après avoir gagné le vote populaire dans l’Iowa, le sénateur du Vermont domine les sondages dans le New Hampshire. Il devance l’autre favori Pete Buttigieg, 38 ans, le benjamin des candidats.

Deux favoris à cette primaire pour deux visions à l’opposé l’une de l’autre, le socialisme contre le centrisme.

« Pete Buttigieg incarne tout ce qui ne va pas avec le parti démocrate. Il est comme Macron, explique un étudiant supporter de Sanders au micro de RFI. Opportuniste, néo-libéral, pro-business et soutenu par des milliardaires qui financent sa campagne. Tout le contraire de Bernie ». 

RFI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here