Le coronavirus en exergue à la Une des quotidiens

0

Les différents journaux parus ce jeudi 6 février 2020 dans les kiosques mettent l’accent sur les dispositions annoncées par les autorités pour barrer la route à l’épidémie de coronavirus et l’appel des parents des étudiants sénégalais basés à Wuhan qui réclament le rapatriement leurs fils.

Le quotidien Enquête note qu’après « une communication bancale » sur l’épidémie de coronavirus, « l’Etat se ressaisit en faisant l’état des lieux de sa force de riposte ».

« Le Sénégal dispose des capacités pour faire face à toute situation sanitaire. Les assurances viennent des médecins qui ont étalé, mercredi, lors d’un point de presse organisé par le ministère de la Santé, le dispositif sécuritaire et sanitaire pour assurer la population », écrit Enquête qui affiche à sa Une « épidémie de coronavirus, l’Etat rectifie le tir ».

« Dakar est en alerte », dit L’As. « Toutes les dispositions nécessaires ont été prises par les autorités étatiques pour barrer la route au coronavirus au Sénégal. Ces assurances ont été données par le ministre de la Santé et de l’Action sociale Abdoulaye Diouf Sarr lors de son face à face avec la presse ».

Selon Le Témoin, « le ministre de Santé rassure ». D’après Abdoulaye Diouf Sarr, « à propos du coronavirus, le Sénégal a tout ce qu’il faut pour faire face comme ce fut le cas avec Ebola ».

La Tribune se fait écho de « la situation de détresse » des étudiants sénégalais à Wuhan, foyer de l’épidémie, et l’appel de leurs parents qui réclament leur rapatriement.

Mardi, le chef de l’Etat avait fait état de l’impossibilité pour le Sénégal de rapatrier ses étudiants basés à Wuhan, épicentre de l’épidémie, à cause d’« une logistique tout à fait hors de portée du Sénégal ».

Mercredi, en conférence de presse, le collectif des parents des 13 étudiants a demandé leur « exfiltration immédiate afin que le Sénégal ne rapatrie pas leurs dépouilles ». Pour ces parents, le pays « dispose bel et bien des ressources amicales, diplomatiques, humaines, financières et logistiques pour procéder au rapatriement d’urgence de ses enfants ».

Selon le journal Source A « après l’aveu d’impuissance » du chef de l’Etat, « ces parents désemparés exigent l’exfiltration immédiate de leurs fils par la mère patrie ».

Walfadjri met également en exergue le « non-rapatriement » des étudiants sénégalais et souligne que « la pilule de Macky Sall ne passe pas ». « Le rapatriement de leurs fils bloqués en Chine, particulièrement à Wuhan (…), c’est ce qu’exige le collectif des parents des étudiants sénégalais en Chine (…) », selon le journal.

Selon Vox Populi, « Macky Sall fait pleurer les parents des étudiants sénégalais de Wuhan ». « Les parents supplient Macky Sall », dit Le Quotidien.

Le Soleil rapporte que le président chinois, Xi Jinping, a adressé mercredi ses « remerciements » à son homologue sénégalais, Macky Sall, pour sa « solidarité » envers la Chine à la suite de l’épidémie de coronavirus.

« Je tiens à vous exprimer mes sincères remerciements pour votre lettre de félicitations à l’occasion du Nouvel An chinois et pour votre message de solidarité au moment où la Chine combat l’épidémie de pneumonie associée au nouveau coronavirus », a écrit le dirigeant chinois dans une lettre adressée à M. Sall.

Grand-Place évoque « le casse-tête » des accords de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie après la violente manifestation des pêcheurs à Saint-Louis.

« Ces dernières années, les nouvelles de pêcheurs tués et d’arraisonnement d’embarcations, en majorité originaires du célèbre port traditionnel de Guet-Ndar à Saint-Louis émaillent régulièrement l’actualité. Plusieurs négociations sont entamées sans suite. La Mauritanie tient et continue de tirer les ficelles et le Sénégal suit sans bouger », écrit la publication.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here