dimanche, avril 21, 2024

« Dérives » d’internet : Aly Ngouille Ndiaye invite à protéger les enfants

Ne ratez pas!

Mettre les enfants à l’abri des « dérives » d’internet. C’est ce que prône le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye qui a invité dimanche 26 janvier 2020 les parents à surveiller davantage leurs enfants pour les protéger des « dérives » d’internet et des réseaux sociaux notamment.

« Nous appelons les parents à être plus vigilants sur l’éducation de leurs enfants, face aux dérives sur internet et les réseaux sociaux, où ils sont souvent exposés à l’influence négative de choses qui sont contraires aux valeurs de notre société », a averti M. Ndiaye.

Le ministre de l’Intérieur, qui assure la tutelle des cultes, prenait part à la cérémonie officielle de la 40e édition de la commémoration du rappel à Dieu du guide musulman Thierno Seydou Nourou Tall, décédé le 25 janvier 1980 – âgé de près de 120 ans.

« Aujourd’hui, nous ne savons plus avec qui nos enfants sont en contact à cause des réseaux sociaux, sur lesquels ils peuvent voir et entendre des choses qui n’étaient pas connues de notre société », a-t-il fait remarquer lors de la cérémonie, à la mosquée Omar-Foutiyou-Tall, à Dakar.

Les autorités et les parents doivent faire preuve de « responsabilité », pour mettre les enfants à l’abri de « l’influence négative des réseaux sociaux », a dit M. Ndiaye.

La surveillance des enfants est d’autant plus nécessaire que « chaque jour, nous voyons des actes et des attitudes contraires aux valeurs de notre société », a insisté le ministre de l’Intérieur.

Il a évoqué un texte coranique selon lequel chaque père de famille sera interpellé, le Jour du jugement dernier, sur l’éducation qu’il a donnée à sa progéniture.

Aly Ngouille Ndiaye a parlé de la récente « agression » de deux Américains à Fass Kahone, dans la région de Kaolack (centre), une attaque qui a coûté la vie à l’une des personnes visées par les assaillants, un jeune homme.

« L’Etat ne prendra du répit qu’après avoir mis la main sur les auteurs de [cette agression], pour qu’ils soient traduits en justice », a-t-il promis.

Selon des médias sénégalais, Mohammed Kabir Cissé est le nom du jeune Américain décédé dans l’attaque d’une maison de Fass Kahone. Son père, blessé par les assaillants, est interné au service des soins intensifs de l’hôpital El-Hadji-Ibrahima Niass de Kaolack.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Pays basque: percée électorale historique pour les héritiers de la branche politique d’ETA

Considéré comme l'héritier de la branche politique d'ETA, le parti séparatiste de gauche EH Bildu a réalisé dimanche une...

Notre sélection pour vous