Lutte contre les zoonoses : Kolda élabore son plan de communication

0

La région de Kolda  prépare une vaste campagne de prévention contre les maladies zoonotiques. Dans ce sillage, les acteurs viennent de démarrer ce 15 janvier un atelier régional de trois jours pour élaborer un plan opérationnel de communication  sur les  risques liés à ces maladies. Cet atelier est organisé avec l’appui de l’USAID à travers son projet « Breakthrough ACTION ». Un projet mis en œuvre avec l’assistance technique du Centre des programmes de communication de l’Université Johns Hopkins des Etats-Unis et qui vise à  renforcer la capacité des organisations dans les pays en développement. Ceci,  pour que ces pays bénéficiaires  puissent concevoir et mettre en œuvre des programmes de changement social et de comportement.

Selon le chef de service régional de l’élevage de Kolda, « en moyenne  sur les 1400 germes pathogènes chez l’homme,  les 60% son d’origine animale ». S’y ajoute le fait que « les maladies zoonotiques reviennent et surgissent de plus en plus.  On parle maintenant de   maladies émergentes et ré-émergentes  ». D’où l’intérêt de mettre l’accent sur ces maladies, a poursuivi le spécialiste. Au Sénégal, poursuit-il, les orientations faites au plan national dans le cadre de l’approche « One health » font de : «  la rage, l’Inflenza aviaire, la tuberculose bovine, Ebola, l’Anthrax et la fièvre de la vallée du Rift,   des zoonoses prioritaires ».

C’est pourquoi, cet atelier est mis à profit pour prodiguer aux populations un certain nombre de comportements à promouvoir.  Parmi ces comportements, on peut noter : « le réflexe de la vaccination des chiens contre la rage par les propriétaires ». En cas de morsure de chien « laver la plaie avec de l’eau et du savon pendant 15 mn avant de conduire le malade à l’hôpital. En plus,  « bouillir le lait frais avant de le consommer, demander l’avis d’un vétérinaire avant d’immoler une bête malade, utilisation de masques et de gants » entres autres, a recommandé Mohamed Diop coordonnateur des activités communautaires au niveau du centre  des programmes de  communication de l’Université Johns Hopkins aux  Etats-Unis.

Dans la même veine, le régional de l’élevage Mohamadou Moustapha Sarr a insisté qu’il urge de multiplier les activités de sensibilisation en direction des populations afin de  barrer la route à ces maladies zoonotiques qui sont « contagieuses et mortelles ».

Ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here