Le dialogue national et la rencontre de « Nio Lank » avec Me Wade à la Une des journaux

0

Les différents journaux parus dans les kiosques Ce 9 janvier 2020 s’intéressent largement aux rapports entre la commission politique du dialogue national et le comité de pilotage du dialogue à la lumière des dernières déclarations des deux parties sans oublier la rencontre de « Nio Lank »  avec Me Wade.

Au sujet du dialogue national, Enquête évoque un « bras de fer » entre le comité de pilotage du dialogue présidé par Famara Ibrahima Sagna et la commission politique dirigée par le général Mamadou Niang.

Selon le journal, « c’est la plénière de la commission du dialogue politique qui (a ouvert) les hostilités » en affirmant son autonomie et que la mise en œuvre des « importantes mesures consensuelles » auxquelles elle est parvenue est du « ressort exclusif » du président de la République.

Enquête signale que Famara Ibrahima Sagna a précisé dans une note que « le décret portant création du comité de pilotage du dialogue national a prévu 5 commissions dont une commission politique » et que lui et le président de la République « n’ont jamais évoqué la réduction à zéro de la commission politique par son intégration dans le décret (…) portant organisation du comité de pilotage ».

Selon Famara Ibrahima Sagna, « certaines élucubrations et opinions lues dans la presse concernant les rapports difficiles entre le comité de pilotage et la commission politique (…) relèvent de fantasme habités par des gens qui ne peuvent en aucun cas démobiliser (sa) détermination à servir (son) pays et la République ».

Le journal L’As note que le dialogue national est « plombé » par « les attaques et contre-attaques entre Famara Ibrahima Sagna et la commission politique dirigée par le général Niang ».

Selon le journal, « le président Famara Ibrahima Sagna n’a pas apprécié la sortie des membres de la commission cellulaire du dialogue (accusant) des membres du comité de pilotage du dialogue national de vouloir remettre en cause la composition, le fonctionnement et les décisions actées jusque-là par leur entité ».

Expliquant dans Sud Quotidien, ces deux postures, le journaliste et analyste politique Momar Diongue souligne que « la mal donne est partie de la logique qui a consisté à mettre la charrue avant les bœufs ».

« Ce qui préoccupait le président Macky Sall et certains acteurs, y compris de l’opposition, c’était d’acter le report des élections locales. La clé est dans le fonctionnement en parallèle du comité de pilotage et de la commission cellulaire », dit-il.

Sur le même sujet, Walfadjri craint « une dualité au sommet » entretenue par Famara Ibrahima Sagna et le général Mamadou Niang. « On s’achemine tout droit vers une confrontation entre la commission politique du dialogue national et le comité de pilotage du dialogue. Plus concrètement, une dualité au sommet se dessine entre Famara Ibrahima Sagna et le général Niang (…) », écrit Walf.

L’Observateur parle de « guerre des mots » entre la commission politique et le comité de pilotage. « Après la menace de la commission politique du dialogue national (…) contre toute tentative de torpiller ses travaux, le président du comité de pilotage du dialogue national Famara Ibrahima Sagna est sorti de sa réserve pour porter la réplique ».

Selon Le Témoin M. Sagna « répond à ses détracteurs ».

Les quotidiens abordent également le soutien de l’ancien président de la République, Me Wade, à la plateforme Nio Lank dans le combat contre la hausse du prix de l’électricité. « Nio Lank avec Wade », affiche à la Une Le Quotidien. « Me Wade en phase avec Nio Lank », dit La Tribune après l’audience qu’a accordée Abdoulaye Wade aux responsables de la plateforme.

Le Soleil souligne que la gendarmerie nationale « a frappé fort » en 2019.

« La gendarmerie a réalisé des prouesses au cours de l’année 2019 avec l’arrestation de centaines de personnes et la saisie de beaucoup d’armes, d’explosifs et de munitions. Ces performances ont été divulguées hier par le Haut commandant en second, le général Mamadou Diouf, dans son allocution à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux du personnel au commandement », écrit le journal.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here