CYCLISME – Les ratés du lancement du Tour du Sénégal à Kolda :la politique, une affaire de perdiems…

La politisation de l’événement, un problème financier lié aux perdiems dus à l’équipe nationale du Sénégal. Ces deux choses ont failli gâcher la fête du vélo à l’occasion du lancement à Kolda de la 18 e édition du Tour du Sénégal de cyclisme, ce dimanche 10 novembre.

Le premier manquement a été ce problème financier avec des perdiems non payés aux membres de l’équipe national du Sénégal. A cause de cette question financière, Les  Lions du cyclisme avaient décidé d’observer un mot d’ordre de boycott pour se faire entendre et pouvoir entrer en possession de leur dû. Informé de cette affaire, Mameboye Diao, a sauvé le démarrage du tour  en payant les coureurs.

L’autre raté que bons nombre d’amateurs du vélo regrettent « c’est la politisation de ce tour ». En effet, des gens se sont indignés de voir la guerre des tendances au sein de l’APR surgir lors de ce lancement au point de  « gâcher » cet événement sportif. En réalité, entre les  membres des bases politiques de Bibi  et de Mameboye, les mots on volé très bas : des injures, de  l’agitation et de la bousculade, il y en a eu. Ce qui contraste avec les images amicales et fraternelles que les deux leaders  ont servi à la face du monde depuis le haut de la   tribune  érigée à cette occasion  où on a eu droit  à des accolades et des tapes amicales accompagnées de  rires entre les deux hommes.

Au  même moment, leurs militants se regardent en chiens de faïence  en bas et sèment le désordre sous leurs yeux. Qui est le donneur d’ordre pour qu’ils agissent de cette façon ? Qui trompe-t-on ? Des questions que des observateurs du champ politique  se posent après cette « pagaille » constatée dans le lancement du Tour.

En vérité, l’agitation était telle que Bibi se trouvait dans l’obligation de rappeler à l’ordre pour un retour à la normale survenu difficilement avec l’aide des forces de l’ordre.

Il y avait de l’électricité dans l’air lors de ce lancement et on craint que ces militants remettent ça lors de l’arrivée des coureurs ce lundi 11 novembre dans la capitale du Fouladou.

A suivre…

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here