Coupe du monde U17 – Brésil 2019 : les « Lionceaux » pourront-ils créer d’autres surprises ?

Ne ratez pas!

Le Cameroun est la seule équipe africaine battue d’entrée dans la Coupe du monde des moins de 17 ans. Les « Lionceaux » par contre ont obtenu les trois points face aux USA. Comme si cela ne suffisait pas, le sélectionneur du Sénégal, Malick Daf, a fait savoir que son groupe n’a pas encore atteint ses objectifs. Il assure que ses protégés sont à même de réaliser d’autres surprises dans ce Mondial brésilien.

Pour sa toute première participation à la Coupe du monde des moins de 17 ans, le Sénégal a fait une entrée fracassante. Les «Lionceaux» coachés par Malick Daff ont atomisé (4-1) les Etats-Unis, avant-hier, dimanche, en match comptant pour la première journée du groupe D. «Je suis fou de joie ! Franchement, c’est incroyable», s’enthousiasme le sélectionneur Malick Daf au micro de Fifa.com. Et c’est très normal qu’il s’emporte ainsi, parce que ses jeunes protégés ont montré du caractère dans ce match.

En effet, menés au score dès la troisième minute, ils ont pu égaliser juste avant la mi-temps. En seconde période, avec les changements apportés par leur staff technique, les «Lionceaux» ont déroulé au l’Estádio Kléber Andrade (Etat de Espírito Santo). «Nous n’avons pas bien joué en première période, mais nous avons fait quelques changements à la mi-temps qui ont bien fonctionné. C’est vraiment génial d’entamer notre parcours par une victoire. Nos quatre buts ont été inscrits par quatre joueurs différents, dont deux remplaçants. Ça en dit long sur notre profondeur de banc. C’est l’une de nos forces», souligne le technicien qui entraîne également le Jaraaf de Dakar.

Souleymane Faye : «C’est indescriptible»

L’un des hommes forts de cette victoire contre les Américains se nomme Souleymane Faye. C’est lui qui a remis les pendules à l’heure, avant la pause. «Evidemment, je suis très heureux. C’est indescriptible», confie-t-il. «Marquer le premier but de son pays dans un tournoi Fifa, c’est toujours un événement particulier. Mais nous ne voulons pas nous contenter de ça». Le sociétaire de Galaxy Fa de Dakar admet que le but encaissé dès la 3e mn les avait un peu déstabilisés. «Nous sommes bien rentrés dans la compétition. Ce n’est pas l’histoire qui décide du résultat. Nous avions beaucoup de respect pour les Américains, mais nous savions que nous avions nos chances. Bien sûr, l’ouverture du score nous a mis un coup au moral, mais nous nous sommes vite repris», assure Souleymane Faye.

L’autre atout est sorti du banc. Entré en seconde période, Aliou Badara Baldé a donné l’avantage au Sénégal. «Nous avons travaillé dur pour obtenir cette victoire. C’était le premier match. Nous avons toujours cru en nous, même après l’ouverture du score», avoue le joueur de Diambars de Saly Portudal.

Le Sénégal est bien lancé, mais sa route est parsemée d’embuches. Il doit affronter de gros morceaux sur le plan mondial. Mercredi 30 octobre, à 20 heures Gmt, il croise les Pays-Bas que le Japon a étrillé par 3-0. Ce sont deux champions continentaux, avise la Fifa. «Pourquoi ne pas continuer sur notre lancée ?», se demande le sélectionneur Malick Daf, qui souhaite s’inspirer de la performance du Sénégal qui s’était invité en quarts de finale de la Coupe du Monde U-20 de la Fifa en Pologne. «Nous pouvons enchaîner les surprises. Nous ne sommes pas encore arrivés au bout de nos ambitions. Nous sommes venus ici pour réussir quelque chose de grand», décline l’ancien coach du Port et l’Us Ouakam. Une victoire leur ouvre les portes du deuxième tour. Mais les Hollandais auront à cœur de rebondir après leur sévère défaite (0-3) enregistrée contre les Asiatiques.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous