Aminata Diallo annonce la reconquête du PS

0

L’ancienne cheftaine de Cabinet de Khalifa Ababacar Sall, Aminata Diallo refuse de lacher du lest. En décidant de gracier l’ex maire de Dakar sans que ce dernier ne soit demandeur, Macky Sall doit prendre toutes ses responsabilités. Selon l’ancienne députée socialiste, Aminata Diallo, leur mentor notamment l’ex maire de Dakar doit être rétabli dans ses droits civiques et politiques.

Depuis l’élargissement de Khalifa Sall de la prison, le dimanche dernier à la suite d’une grâce présidentielle, les réactions des partisans de l’ex-maire de Dakar qui avait été arrêté et condamné à 5 ans de prison ferme dans le cadre de la caisse d’avance de sa mairie se succèdent et se ressemblent. Pour l’ancienne députée socialiste, Aminata Diallo c’est d’abord un sentiment de soulagement le fait que leur leader Khalifa Sall soit sorti de prison. Cependant, la parlementaire estime que ce n’est que le début du commencement d’un long combat. Car, beaucoup de défis et de challenges sont devant eux. Parce qu’il faut que leur leader soit rétabli dans ses droits civiques et politiques. Concernant le débat sur une demande de grâce ou non de Khalifa Sall, Aminata Diallo tient à préciser à qui veut l’entendre que l’ex-édile de Dakar n’a jamais demandé de grâce. «Il faut que cela soit clair d’abord». Car selon elle, c’est au Président Macky Sall d’assumer ses responsabilités. «Il n’y a pas lieu de polémiquer là-dessus. Il a été mis dans le fait accompli. Nous estimons pour quelqu’un qui n’a pas demandé une grâce comment peut-il perdre ses droits. Il n’est jamais demandeur. Donc c’est à Macky Sall qui l’avait mis en prison d’assumer ses responsabilités de l’avoir élargi en prison tout en sachant que Khalifa Sall n’a mandaté aucun avocat pour une grâce», lance la parlementaire interpellée, hier, par WalfQuotidien, en marge de la cérémonie d’installation du Comité national d’organisation pour la commémoration du trentième anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant.

Avant d’ajouter : «La déclaration de Me Khassimou Touré ne nous engage pas. D’ailleurs, il faut savoir qu’il avait son frère, Mbaye Touré en prison. Peut-être qu’il a beaucoup défendu son frère, mais il n’a jamais été mandaté par Khalifa Sall pour une grâce».

Sur la question de leur avenir dans le Parti socialiste avec le décès de l’ex-secrétaire général du Ps, Ousmane Tanor Dieng et la sortie en prison de Khalifa Sall, Aminata Diallo fait savoir qu’ils sont toujours membres du Ps. D’ailleurs ils n’ont jamais reçu un document qui fait état de leur exclusion. «Un autre défi fait face à nous, aujourd’hui, aussi c’est le cas du Ps. On nous avait annoncé une exclusion. Mais pour nous ce n’est qu’une annonce, parce que nous nous considérons toujours comme des socialistes et membres du Ps et que personne ne peut nous exclure du Ps. Adviendra que pourra. Notre place c’est à la maison du Ps. L’avenir nous le dira bientôt. Les élections locales se profilent à l’horizon et les prochaines présidentielles en 2024. Il faut un petit repos pour notre leader ensuite nous allons commencer le combat. Nous ne renoncerons jamais à nos ambitions», annonce-t-elle.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here