samedi, avril 20, 2024

Promotion des droits humains : le RADI met à contribution les acteurs culturels

Ne ratez pas!

Le réseau africain pour le développement intégré (RADI)  compte s’appuyer sur les acteurs culturels pour promouvoir les droits humains dans les régions sud du pays. Des troupes théâtrales des régions de Kolda et Sédhiou viennent de bénéficier d’une session de renforcement de capacités de deux jours,  les 23 et 24 septembre,  sur les thématiques relatives aux  droits humains, genre,  état civil, accès à la justice entre autres. Cet atelier organisé à Kolda s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet : « Faciliter l’Effectivité des Droits Humains et l’Accès à la justice des personnes vulnérables au Sénégal » (FEDAP), un projet  financé par l’Union Européenne.

En s’alliant avec ces artistes comédiens, le RADI entend mettre en œuvre « une stratégie de communication  de masse par le théâtre pour sensibiliser les populations vulnérables sur leurs droits et les procédures d’accès à la justice en cas de violation », a indiqué Ludovic Rosner , consultant du RADI.  A l’en croire, « ces troupes théâtrales formées et bien imprégnées des thèmes du projet vont faire des productions qui seront diffusées dans des radios pour sensibiliser les populations sur leurs droits. Et en optant pour le théâtre comme moyen de communication avec les populations, cela permet de contourner certains tabous  pour faire passer des messages importants,  à l’aide la comédie et  l’humour. Autrement dit, en suivant les productions théâtrales, « les gens vont rire tout en recevant des informations très utiles »  qui les aideront à défendre leurs droits partout, a-t-il ajouté.

Ces acteurs culturels se félicitent d’atelier du RADI. Le Président des artistes comédiens de Sédhiou soutient que les bénéficiaires sont suffisamment outillés pour réorienter leurs scénarios vers un « théâtre de développement » qui va aider à sensibiliser et informer les populations sur leurs droits. Mamadou Lamine Bodian de poursuivre que les connaissances reçues leurs permettront de jouer pleinement  leur partition dans ce combat que mène le RADI pour la protection des couches vulnérables.

Après cet atelier de Kolda, ces troupes théâtrales formées vont faire des productions de films et sketchs. Leurs scénarios seront validés conjointement par l’Equipe du projet et les centres culturels des régions de la Casamance naturelle,  avant d’être diffués dans les radios communautaires ou joués dans les grandes activités de sensibilisation :foras, caravane entre autres.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Les Etats-Unis acceptent de retirer leurs troupes du Niger

Les Etats-Unis ont donné leur accord vendredi pour retirer du Niger leurs 1.000 soldats engagés sur place dans la...

Notre sélection pour vous