La nouvelle pépite de Ziguinchor, Ibrahima Sory Bâ vise les couleurs du Réal Madrid

0

Ibrahima Sory Bâ rêve du Réal Madrid. Le meilleur buteur des matchs de poule des phases nationales sportives et culturelles des « navétanes », les championnats populaires d’hivernage, Ibrahima Sory Bâ, pensionnaire du club de football Yamatogne de Ziguinchor, a fait part de son rêve de rejoindre un jour le Real Madrid.

« Mon rêve est d’évoluer un jour dans le haut niveau, avec le club espagnol du Real Madrid », affirme le footballeur et étudiant en licence 2 de gestion, auteur de 5 buts pour le compte de la phase des poules de l’édition 2019 des « navétanes ».

L’avant-centre âgé de 21 ans s’est fait remarquer lors des matchs de poule des phases nationales sportives et culturelles organisées depuis plusieurs jours à Louga (nord) par l’ONCAV, l’Organisme national de coordination des activités de vacances.

A Louga, Bâ a fait de belles performances en marquant cinq buts lors des matchs de poule. Des performances similaires s’inscrivant dans celles de son club qui, pour sa première participation à cette compétition, a obtenu trois victoires lors des matchs de groupe, contre l’ASC Niafor de Sédhiou, Penc de Dahra et Djognig de Fatick.

« Il nous reste quatre matchs à jouer d’ici la fin du championnat. Je ferai tout pour mettre plus de buts et finir meilleur buteur de ces phases. C’est mon objectif personnel, pour garnir mon palmarès. Je voudrais aussi, pour le collectif, remporter le trophée », déclare, plein d’assurance, le buteur de Yamatogne.

Le jeune joueur surnommé Messi par ses coéquipiers et les supporters du club ziguinchorois, a fait ses premiers pas à l’école de formation Ousmane-Konté de Ziguinchor.

Il remercie ses coéquipiers qui ont selon lui beaucoup participé à sa réussite. « Je sais que le meilleur reste à venir, car le chemin est encore long », dit l’avant-centre pensionnaire depuis un an de Yamatogne.

« Depuis que je suis dans l’équipe, je marque des buts, certes. Mais pas avec la même constance que lors de cette compétition », tient à préciser Ibrahima Sory Bâ, estimant avoir fait ces bonnes performances grâce au « travail bien coordonné » de ses coéquipiers.

Bâ reconnaît tout de même y être allé de sa touche personnelle. « J’avais de l’influence dans le jeu en faisant des passes décisives sans inscrire beaucoup de but. »

La plupart de ses buts, dit-il, ont été marqués la suite d’actions collectives. « J’ai surtout marqué sur des actions de jeu long et des déviations. Comme tout avant-centre, je rôde autour de la surface de réparation pour créer des occasions de buts et marquer », explique-t-il.

Le jeune footballeur dit compter sur le talent de ses coéquipiers pour améliorer ses statistiques. « Nous n’avons pas peur des autres équipes parce que la nôtre est très bonne. Nos joueurs ont du talent et sont capables d’affronter n’importe quelle équipe », soutient-il.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here