lundi, septembre 27, 2021

Affaire Taïb Socé : le juge crache sur les 10 millions proposés par le prêcheur

Ne ratez pas!

Taïb Socé a élu domicile en prison depuis quelques temps et ce n’est pas demain la fin de son calvaire judiciaire. Le célèbre prédicateur de la RFM reste en prison. Car la proposition de paiement qu’il a faite a échouée jeudi, 8 août 2019.

En fait, d’après nos sources, l’animateur religieux est en prison depuis le 25 juillet dernier, suite à l’exécution de la contrainte par corps – notamment une mesure d’emprisonnement destinée à forcer quelqu’un au paiement d’une amende ou de dommages et intérêts – qui pesait sur lui depuis 2015.

Puisque la Cour d’appel de Dakar l’avait condamné, avec ses deux co-prévenus, à 5 ans ferme et au paiement solidaire de dommages et intérêts d’un montant de 160 millions. Un montant que les prévenus n’ont pas payé jusque-là. C’est pourquoi Taïb Socé, qui a été gracié après 7 mois passés en prison, a été reconduit en prison.

En vue de sa libération, ses avocats ont introduit un référé pénal pour qu’un accord soit trouvé entre leur client et la partie civile, imam Mouhamadou Bassirou Sall. A cet effet, nos sources révèlent que Me Aïssata Tall Sall et Aboubacry Barro ont proposé, au nom de leur client, le versement de la somme de 10 millions de francs Cfa. Quant au reliquat, le prédicateur s’est engagé à le rembourser selon un moratoire de 10 mois.

Seulement, cette proposition a été rejetée par Me Idrissa Sadjo. L’avocat de la partie civile, selon nos sources, a réclamé le versement de la somme de 100 millions, faisant savoir que son client a renoncé aux 60 millions. Mais ses confrères ont laissé entendre que l’animateur religieux ne pourrait verser un tel montant. Nos informateurs renseignent que les robes noires ont fait part des difficultés financières de Taïb Socé, arguant que c’est son épouse qui a mobilisé les 10 millions.

Toujours d’après nos informations, les conseils ont évoqué également l’état de santé fragile du requérant.

Ces arguments n’ont pas convaincu le juge qui a tout simplement rejeté la proposition du prédicateur. D’après nos sources, ce dernier a la possibilité d’initier une nouvelle procédure de référé pénal.

Cette affaire pour laquelle Taïb Socé croupit en prison pour la troisième fois, est partie d’une transaction portant sur de l’or qui a mal tourné. En fait, les plaignants, un ressortissant dubaïote ainsi que l’imam Sall, voulaient acheter de l’or d’une valeur de 146 millions de francs Cfa. Selon le plaignant, alors qu’il était à Dubaï, Oustaz Taïb Socé l’a appelé, un jour, pour lui demander si son ami dubaoïte avait besoin du métal précieux. Ce dernier, du nom d’Ali, a accepté l’offre et a fait une commande de 30 kg payée à 111 millions de francs Cfa.

D’après toujours le plaignant, après la transaction faite au domicile de Moussa Touré et en présence de Cheikh Tdiane Diakhaté, ils sont partis en Gambie, sur la demande de ce dernier. Diakhaté leur a fait croire qu’il était beaucoup plus facile de convoyer l’or de la Gambie vers Dubaï. Mais les acheteurs n’ont pas reçu un gramme d’or, alors qu’ils ont versé l’argent. Depuis lors, l’imam Sall court derrière son argent.

EnQuête

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Le père de Gabrielle Petito appelle à la raison aux funérailles de sa fille: « Si vous êtes dans une relation qui n’est pas saine,...

Les proches et la famille de la jeune voyageuse américaine Gabby Petito, dont la disparition et la mort brutale...

Notre sélection pour vous