Le ministre de la Santé salue l’engagement des acteurs sanitaires à Sédhiou

0

Abdoulaye Diouf Sarr a salué l’engagement des acteurs sanitaires dans la lutte contre le paludisme dans la région de Sédhiou où 166 mille enfants sont ciblés par la campagne 2019 de chimioprévention du paludisme saisonnier.

« Je remercie l’engagement des acteurs de la santé de Sédhiou, beaucoup d’efforts ont été faits, d’abord dans la distribution de moustiquaires imprégnées (…). Vous êtes au charbon pour lutter contre le paludisme », a déclaré le ministre de la Santé et de l’Action sociale qui procédant jeudi 1er août au lancement de la campagne régionale de chimioprévention du paludisme saisonnier dans la capitale du Pakao.

La région de Pakao étant « dans la zone rouge » de la lutte contre le paludisme, le ministre de la Santé et les acteurs du secteur comptent s’employer pour sortir la région de Sédhiou de cette situation.

Pour ce faire, des relais ont été formés pour faire le porte-à-porte à travers toute la région et vacciner les 166 mille enfants (3 mois à 10 ans) ciblés dans le cadre de la campagne de chimioprévention du paludisme saisonnier.

Le ministre de la Santé a par la même occasion visité le chantier de l’établissement public de santé (EPS) de niveau 2 de Sédhiou, dont les travaux, démarrés en mai 2018, devraient être livrés en décembre 2020.

Les travaux de ce nouvel hôpital régional vont bon train, a constaté Abdoulaye Diouf Sarr, avant d’exhorter l’entrepreneur à faire son possible pour livrer le chantier en décembre 2020 comme convenu.

« Je me réjouis de l’avancement des travaux de cet hôpital régional de Sédhiou et nous demandons que ce bijou soit livré en décembre 2020 », a répété le ministre de la Santé et de l’Action sociale.

Selon Abdoulaye Diouf Sarr, cet hôpital devrait contribuer à « soulager la population de Sédhiou », confrontée à un manque d’infrastructures sanitaires notamment.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here