Ahmeth Amar « vivra » à jamais dans nos cœurs, dixit Cheikh Tidiane Bâ

0

Ce qui est grave, ce n’est point de rendre l’âme, c’est plutôt de mourir sans faire du cœur des hommes un tombeau éternel ou mourir sans espérance de récompenses divines.

Ameth Amar « vivra » à jamais dans nos cœurs. Sa disparition et l’émotion ne me pousseront pas à dire qu’il était parfait !
Qui l’est ? Le Maître des Cieux et de la Terre, l’Unique est seul Juge.

Je peux cependant crier, à échelle d’homme, d’ami et de jeune frère qu’il était bien, qu’il était bon, qu’il était d’une rare et exquise simplicité et d’un altruisme sans pareil pour un homme à qui Dieu avait beaucoup donné mais qui comprenait le sens de Inna lillahi wa inna ilayhi raaji’uun.

En tant qu’ancien haut fonctionnaire des impôts, je peux aujourd’hui témoigner du patriotisme de ce monument de notre industrie, par sa contribution à la richesse et au rayonnement de notre pays.

A son épouse, à ses enfants, à sa famille et au peuple sénégalais, je présente mes condoléances attristées.

Que la Terre de Touba la Sainte lui soit légère !

Cheikh Tidiane Bâ, directeur général Caisse des dépôts et consignations (Cdc).