Lutte contre les mutilations génitales féminines au Fouladou : Le Kanfodiang mieux outillé pour poursuivre le combat

Saré Kédiang village à la frontière avec la Guinée Bissau a accueilli une forte mobilisation communautaire pour la lutte contre les mutilations génitales ce samedi..

Une rencontre riche en couleur et en son. Un public constitué par beaucoup de femmes, des jeunes, des vieux et chefs de village. Les enfants plus petits étaient également au rendez-vous.

Sous l’égide de l’ONG FODDE, cette rencontre exécutée par la SYSED a été l’occasion pour les populations de discuter d’un sujet tabou avec différents spécialistes.

En effet à côté de la sage-femme du poste de santé de Médina Elhadji qui est revenu largement sur les méfaits de cette pratique traditionnelle néfaste pour la santé de la femme, le greffier Me Baldé originaire de la zone a expliqué longuement la loi pénalisant l’excision. Dans un langage simple, il a tenu en haleine un auditoire attentif qui n’avait pas connaissance de cette loi par avant.

Un échange riche avec les populations a permis de mesurer les différentes préoccupations et d’éclaircir certaines questions lors des débats enregistrés. D’ailleurs, une femme responsable de groupement est venue  témoigner de n’avoir jamais excisé ses filles, qui pourtant sont aujourd’hui toutes mariées. Cette femme  avait été sensibilisée à l’époque par le SYSED dans cette zone. Prouvant ainsi que les lignes bougent dans ce combat, qui certes est loin d’être gagné.

Abdou Diao

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here