Vote de la loi de finances rectificative, une attaque contre les travailleurs, selon Tekki

0

Le mouvement Tekki invite les syndicats des travailleurs à se faire entendre. Parce que, souligne son Président Mamadou Lamine Diallo, c’est le chômage et la cherté du coût de vie qui sont en perspective avec la loi de finances rectificative voté samedi dernier.

Le président du Mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo a une autre analyse du vote de la Loi de finances rectificative, samedi dernier, par les députés à l’Assemblée nationale. Pour le Député Mamadou Lamine Diallo, dans cette affaire, Macky Sall, avec la complicité de sa majorité mécanique au Parlement, s’attaque non seulement aux travailleurs mais aussi cherche à éponger sa dette intérieure. «L’Assemblée de Benno bokk yaakaar  a donné le feu vert pour les mesures d’ajustement structurel des finances publiques. Ce que Macky Sall ne dira jamais en public, c’est qu’il est à la recherche de plus de 1000 milliards d’arriérées intérieurs. Le paiement de la dette extérieure est menacé, c’est la raison pour laquelle en échange de 245 milliards d’aides budgétaires de la part de la Banque mondiale,  l’Afd et la Bad, Macky Sall augmente les taxes et coupe les dépenses», affirme-t-il dans sa note économique hebdomadaire. Et de poursuivre : «Résultat des courses : Ce sera le chômage et la hausse du coût de la vie.  Les prix vont augmenter. Le peuple travailleur ne doit pas l’accepter. Il n’est pas responsable des errements du Pse et des mauvais choix économiques de Macky Sall. Il est temps que les syndicats signataires des Assises nationales reprennent l’initiative face à l’Association des Prédateurs de la République, Aakimo Petrolu Rewmi (Apr)».

Sur un autre registre, Mamadou Lamine Diallo ne lâche toujours pas l’affaire Petro-Tim. Sur ce sujet, il soutient que le président de la République, Macky Sall, tente défendre Franck Timis en le laissant  empocher 150 milliards. Pour le dossier ressources naturelles, il constate une bizarrerie. Parce que souligne-t-il, «Kosmos reçoit de Bp pour ses 30 %  97,2 milliards en cash bien moins que Timis». «C’est un jeune patriote sénégalais de la finance qui a attiré mon attention. Ainsi,  pour 30% des parts de Kosmos dans les blocs gaziers de St-Louis et de Cayar, Bp a payé cash 162 millions de dollars en octobre 2017, 97,2 milliards environ. Or, pour l’acquisition des 30% de Timis Corporation, Bbc a annoncé  un paiement cash de 250 millions de dollars en 2017 de la part de Bp, soit 150 milliards environ.  Ce que ne veut pas reconnaître clairement le Gouvernement. Alors pourquoi cette différence de 88 millions de dollars, 52,8 milliards? Environ 30% ? A qui cela profite ?», s’interroge le député de l’opposition. D’après toujours le leader du Tekki, «il devient clair que Macky Sall défend Franck Timis. On ne peut pas mettre le Sénégal sur les rails de l’émergence en défendant les intérêts de Franck Timis. M le Président, on ne vous demande pas d’être ‘spécialiste’ du pétrole, mais de défendre les intérêts du Sénégal face à Franck Timis conformément à votre serment inscrit dans la constitution». Il souligne que «cet argent reçu par Timis Corporation doit être taxé, il dégage une plus- value nette et le ministère des finances ne peut plus arguer de la phase exploration pour ne plus agir. Timis sort de l’affaire et laisse Bp à 60%, Kosmos 30% et Petrosen 10%».

Walfnet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here