Vélingara : PROJET CARIMA 2 10 MIGRANTS DE RETOUR FINANCES

 10 migrants de retour du département de Vélingara ont été fiancés en matériels et outils de travail à hauteur de 500 000 FCFA chacun. C’est dans le cadre du projet CARIMA2 (centre d’accueil et  de réinsertion des migrants  africains de retour) financé par GIZ et piloté par Enda Diapol  . La cérémonie de remise s’est tenue vendredi dernier au siège du conseil départemental de Vélingara. sous la présidence effective du préfet du département de Vélingara , en présence des représentants du conseil départemental , des maires des communes concernées et des bénéficiaires .

Ils étaient  au total 38 migrants de retour à déposer une idée de projet, mais à l’arrivée, sur les 15 présélectionnés, 10 ont été finalement retenus par le comité local du projet CARIMA2 . Ce sont d’ailleurs ces 10 migrants  qui ont reçu vendredi dernier  leurs matériels et autres outils de travail. C’était au cours d’une cérémonie sobre , solennelle mais empreinte d’émotion  . Le porte parole des migrants Aliou Traoré bénéficiaire de la commune de Némataba  s’exprimant au nom de ses collègues   a dit  «Depuis notre retour au pays  ,il y’a  des années , c’est la première fois que nous bénéficions d’un soutien de taille  ,nous avons assisté à beaucoup de rencontre mais c’est la première  fois que nous recevons de matériel  . Nous ferons tout pour gérer ce matériel , et rester ici et travailler chez nous » A –t-il souligné .Quant à Mamadou Baldé maire de Saré Coly sallé et   porte parole des  maires des communes concernés , il n’a pas manqué de pousser un ouf de soulagement « Nous  remercions vivement le partenaire , qui a eu l’amour, la générosité de soutenir ces jeunes qui au départ avaient ruiné leurs familles en vendant les bêtes , les terrains et le peu que les parents avaient pour prendre  la route de la mer . Cette aventure a été un échec. »A –t-il martelé  Avant d’exhorter les jeunes à travailler nuit et jour pour la réussite de ces projets. Il faut signaler que le projet CARIMA 2 intervient dans ‘ quatre localités du pays dont Vélingara «  Nous constatons que Vélingara est un exemple, si tous les comités techniques implantés au Sénégal faisaient comme Vélingara, on aurait plus  de chance de pérenniser ce projet » A laissé entendre Mamadou  Abdoulaye Mbengue le ordonnateur  du projet . CARIMA2 Avant de poursuivre «    le choix de Vélingara n’est pas fortuit, Vélingara a payé un lourd tribut à l’émigration irrégulière. Nous  avons participé à la formation de ces jeunes, aussi lorsque le projet est venu nous n’avons pas hésité. Et aujourd’hui,  nous avons eu des résultats extraordinaires. S’agissant du matériel, nous espérons qu’ils sera utilisé à bon escient par les bénéficiaires  » Venu présider la cérémonie le préfet du département de Vélingara Abdourahmane Ndiaye a profité de cette occasion pour appeler à la mise sur pied d’une plateforme  « Vélingara est devenu un hub des acteurs de la  lutte contre  la migration clandestine , il faut regrouper tous ces acteurs autour d’une plateforme pour être  plus efficace et efficiente  sur le terrain » S’adressant aux bénéficiaires , il leur a exhorté à  œuvrer  pour  la réussite du projet . Il faut rappeler que les bénéficiaires s’activent dans les domaines   de l’agriculture, de  l’embouche, de l ‘aviculture, de la couture mercerie et du maraîchage.

Babacar Diouf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here