Voici ce que pensent les Sénégalais du dialogue national

0

Le Dialogue national est officiellement ouvert ce mardi 28 mai 2019. En moins de 24h s’ouvre les portes du dialogue national. Après la main tendue du président aux acteurs politiques, certains Sénégalais pensent que c’est dans l’intérêt du pays de répondre à cet appel pour pouvoir négocier. Mais cet avis n’est pas toujours partagé, car d’autres pensent que cet appel ne cache rien d’autre que l’intérêt personnel de Macky Sall à exercer un plus grand contrôle sur tous les leviers du pouvoir, en bernant une fois de plus l’opinion publique sénégalaise.

Le mot dialogue est en vogue et est devenu le langage le plus terre à terre usité par les Sénégalais du moment. Pour certains Sénégalais que nous avons sondés, ils trouvent que le dialogue national ne s’inscrit pas trop dans la visée des intérêts globaux du pays. Mais tel n’est pas le point de vue unanime chez tout le monde, car d’autres pensent au contraire que ce dialogue est bien insignifiant, et Macky Sall en serait l’unique bénéficiaire.

Pour M.B. que nous avons approché, il pense qu’il est dans notre intérêt de répondre à ce dialogue. Selon lui, il est temps que tous les acteurs politiques de quelque bord qu’ils se situent, Front de résistance nationale comme les dits « non alignés » daignent répondre à l’appel du président. Il trouve qu’il est bien de se regrouper pour contribuer ensemble à l’atteinte des objectifs et besoins du pays. Poursuivant, il nous confie que cette négociation va mettre fin aux divergences entre les acteurs politiques d’une part, et d’autre part, on verra notre pays s’installer dans une situation favorable et meilleure pour son épanouissement et la réalisation de ses objectifs. Il dit que c’est mieux de se réunir que de se disperser, et voir tout un chacun se réfugier dans son coin pour manger jalousement sa part du gâteau.

De l’autre côté, c’est à A.S. que nous nous sommes adressé ; et lui de nous dire qu’il est loin d’être convaincu sur la pertinence de ce dialogue, car ça ne fera pas en considération stricte des intérêts du pays. Avant d’ajouter que ce dialogue produira le même résultat que celui vécu le 28 mai 2016, qui n’a effectivement enregistré aucun autre résultat à part la libération de Karim Wade. Non sans souligner que ce dialogue reste collé aux intérêts du moment du seul Macky Sall. Il précise qu’on ne se sent pas dans un pays de démocratie au Sénégal, même s’il n’existe nulle part un pays où les conflits entre acteurs de la classe politique seraient absents. Or, est-il convaincu, dialoguer entre forces opposées, est la seule manière pour déterminer ce qui est mieux pour le pays et ses populations. En d’autres termes, c’est le seul moyen pour recenser idées et propositions diverses et détecter les acteurs et personnes ressources compétentes pour distinguer le bien du mal. Mais, termine-t-il, si on répond massivement à ce dialogue on ne fera que décupler les pouvoirs exorbitants de Macky Sall qui exerce déjà un contrôle sur tous les leviers de pouvoir points. Et de l’autre côté, on verra des acteurs politiques qui vont répondre à son appel pour gagner un « Merci » de sa part et des subsides d’émoluments et avantages personnels. Ce qui leur fera bien évidemment oublier les attentes et souhaits des populations et de l’opinion publique.

À en croire T.M., avant de refuser de répondre à l’appel, il faut savoir ce qui se cache d’abord sous ce dialogue ; et si on ne trouve pas un terrain d’entente après les propositions formulées, à ce moment-là l’opposition sera en droit de se retirer par défaut de consensus impossible à trouver.

Actunet.net