RAC 2018 Santé à Kolda : déficit en personnel, un gap de 90 postes de santé parmi les points faibles

Une rencontre sur la revue annuelle conjointe (RAC) 2018 du secteur de la santé et la couverture universelle en moustiquaires imprégnées à longue durée d’action s’est tenue ce 14 mai à la gouvernance de Kolda .

A cette occasion  le Médecin Chef de région a révélé  un déficit en personnel qualifié. En effet, « la région n’a qu’un seul gynécologue, un seul pédiatre avec une instabilité sur ces spécialités », a déploré Dr Yaya Baldé. Parmi les points faibles du système sanitaire koldois figure aussi « un gap de près de 90 postes de santé ». S’y ajoute le manque de logement dans bon nombre de postes . Ce qui ne permet pas d’assurer la continuité de service dans certaines localités, a expliqué DR Baldé.

Il signale dans la foulée « une recrudescence des cas de paludisme  qui passent de 161 cas pour mille en 2017 à 245 pour mille en 2018 ». Cette hausse, dit-il, s’explique par la non tenue de la campagne de chimio-prévention du paludisme saisonnier. En réalité, cette activité de prévention a été boycottée par les agents qui avaient observé en 2018 un mouvement de grève.

Toutefois, la région de Kolda a amélioré ses indicateurs  par rapport aux accouchements à domicile à cause de la densification de la carte sanitaire qui a permis de muter certaines cases en poste de santé. Par la même occasion, une baisse de la mortalité maternelle a été constatée, selon le patron du secteur de la santé à Kolda.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here