Thiès : le camp d’Habib Niang poursuit sa moisson pour les élections locales

Les élections locales se profilent à l’horizon, suscitant des convoitises de la part des leaders politiques de la région de Thiès pour consolider leur entité politique. Si l’élection présidentielle est une affaire de coalitions, les locales sont une affaire de personne, de quartier et de zone. A Thiès, où ces joutes seront âprement disputées, l’unité de Benno Bok Yaakar ne pourra résister aux ambitions des candidats. La preuve ce week-end, le mouvement And Défar Thiès et la coalition des Femmes Mackyistes pour l’Emergence ont rejoint le mouvement And Suxali Sénégal du président Habib Niang pour briguer les suffrages des électeurs.

Pour les prochaines élections locales, le parachutage de candidats par les directions des partis et coalitions de partis risque de ne pas prospérer. Les formations et regroupements de formations qui feraient recours à ce procédé vont devoir faire face aux ambitions de candidats qui se sont préparés à l’avance et  travaillent depuis lors en ce sens. La preuve à Thiès où la coalition Benno Bok Yaakar au pouvoir aura fort à faire face à Idrissa Seck, son unité ne résistera pas aux ambitions des uns et des autres.

Le mouvement And Défar Thiès (ADT) de Mafall Fall et la coalition des femmes Mackyistes pour l’Emergence de Seynabou Dieng qui ont annoncé leur candidature aux élections locales à Thiès ont renoncé pour rallier le mouvement And Suxali Sénégal de Habib Niang. La décision de soutien  de ces deux structures à celui de M. Niang, a été effective à Thiès, le week-end. Au quartier Diakhao où la jonction a eu lieu, elle a enregistrés la participation de représentants d’écoles de Thiès nord, de notables de la même zone et de représentants de groupements  de femmes et de jeunes de Thiès et environs.

Tour à tour, les différents intervenants  ont salué les efforts consentis en leur faveur par And Suxali Sénégal. Les directeurs d’écoles, les enseignants et associations de parents  d’élèves qui ont pris part à la rencontre, ont présenté le président du mouvement And Suxali Sénégal comme un maire de fait qui prend en charge,  des dépenses qui incombent aux maires élus. Toutes choses qui font dire à la présidente de la coalition des Femmes Mackyistes pour l’Emergence que son choix est  porté sur Mr Niang et qu’aucune directive de son parti, ne la fera changer d’avis.

Pour sa part, le chef de file d’And Suxali Sénégal a exhorté les populations  à distinguer les politiciens qui s’activent pour se servir de ceux qui en font un sacerdoce pour servir leurs semblables. Sur la décision  de Macky Sall de ne pas briguer un autre mandat et les mesures pour la réduction du train de vie de l’Etat, Habib Niang les approuve et déclare que des telles mesures participent à l’apaisement des tensions politiques et à mieux prendre en charge les aspirations des populations. Au fur et à mesure que l’on s’approche des élections locales dont la tenue à date échue ou le report fait débat, les équipes qui se sont constituées  lors de la présidentielle dans les partis et coalitions de partis vont donner lieu à des sous équipes regroupées autour d’intérêts de quartiers et de zones.

Actunet.net