Dr Boubou Cissé a été nommé ce 22 avril le nouveau premier ministre du Mali. Son décret de nomination vient d’être lu à la télévision nationale.
 
Boubou Cissé remplace ainsi Soumeylou Boubeye Maïga qui avait démissionné le 18 avril 2019.
Le nouveau chef du gouvernement occupait la fonction de ministre de l’économie et des finances au sein de l’ancienne équipe gouvernementale conduite par son prédécesseur.

Qui est Boubou Cissé, le nouveau Premier Ministre ?

Nommé Premier Ministre ce 22 avril par le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita (IBK), Dr Boubou est un financier chevronné et un connaisseur de l’administration malienne. Il a tour à tour été ministre des mines puis ministre des finances avant d’être choisi pour remplacer Soumeylou Boubeye Maïga à la Primature après la démission de celui-ci le 18 avril.

Découvrez le parcours du nouveau Chef du gouvernement qui aura la lourde tâche d’éteindre les tensions sociales et politiques en constituant une équipe consensuelle pour diriger l’exécutif. Âgé de 49 ans. Boubou Cissé est un Docteur ès Sciences Economiques. Il est né à Bamako où il effectue ses études primaires à l’école Mamadou Konaté puis à l’école fondamentale de N’Tomikorobougou.

Au terme de ses études secondaires à Bamako, de 1982-1985, Boubou Cissé s’envole pour la République Fédérale d’Allemagne puis les Émirats Arabes Unis pour des études supérieures.

Il revient en France, précisément à l’université Clermont Ferrand, où il passe un DEA en économie du développement. Le ministre Cissé est également titulaire d’un doctorat en sciences économiques obtenu l’université d’Aix-Marseille, toujours en France.

Il entre à la Banque mondiale où il occupe le poste d’économiste principal chargé des opérations de 2005 jusqu’à sa nomination dans le gouvernement d’Oumar Tatam Ly en 2012.

Curriculum Vitae de Dr Boubou Cissé

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

Vaste expérience théorique et pratique à l’international des problématiques du développement avec un vécu professionnel en milieu universitaire puis dans les organisations internationales axé sur la formulation et de l’analyse des stratégies et politiques de développement, la conception, l’évaluation et la mise en œuvre des projets de développement ; et notamment : 
o

Plus de dix années d`expérience à différents niveaux de responsabilité couvrant toute la gamme des activités du cycle des projets et programmes depuis l`analyse des politiques et la planification stratégique dans le domaine du développement économique, social et durable jusqu’à la formulation et exécution des projets qui reflètent les orientations de politique économique ;
o

Solide expérience professionnelle en tant qu’acteur au sein des institutions du système des Nations Unies et de Bretton Woods et des processus intergouvernementaux pertinents, en particulier des processus d’élaboration des politiques et de prise de décision au sein de ces institutions, le travail d’équipe en milieu interculturel ;
o

Responsabilité de la gestion des activités de la Banque mondiale au Nigeria, au Tchad et au Niger dans le domaine du développement humain dans ses dimensions stratégiques et opérationnelles ; et participation active dans la mobilisation des ressources pour les programmes à mettre en œuvre ; 

Conduite des travaux d’analyse et d’études sectorielles permettant de définir les stratégies de développement sectorielles et la préparation et exécution des projets qui en découlent ;
 Bonne connaissance du fonctionnement de la CEDEAO et des pays membres. 
 Vaste expérience de la négociation, de la concertation, de la conciliation, de l’arbitrage, de l’animation et de la direction d’équipes importantes et hétérogènes ; et notamment :

 Expérience décennale de l’interaction au quotidien avec les différents niveaux des administrations nationales depuis la sphère politique jusqu’aux agents d’exécution dans les plus petites structures décentralisées, aboutissant à l’appréciation des forces et faiblesses des administrations et à la formulation des programmes de renforcement des capacités de formulation et d’exécution des projets et programmes ;;
 Excellentes capacités de négociation et d’écoute dans un milieu interculturel ;
 Maitrise de stratégies de communication appropriées pour développer une compréhension partagée des finalités des projets et programmes, obtenir le feedback des bénéficiaires et partenaires dans l’action, et forger le consensus sur les problématiques, les solutions et les modalités d’exécution ;
 Sensibilité particulière sur l’agenda de la transformation dans le cadre d’une action qui s’inscrit dans la durée en bâtissant sur les ressorts culturels au niveau de chaque pays et en conciliant les besoins de court, moyen et long terme ;
 Pratique de la dynamique des groupes pour tirer le meilleur des équipes pluridisciplinaires (universitaires, consultants nationaux et internationaux, administration publique, presse, secteur privé, société civile, syndicats d’enseignants et d’étudiants, associations professionnelles, etc) ;
 Culture de résultat acquise dans la gestion du portefeuille et des activités de la Banque Mondiale dans le secteur du développement humain : définition des objectifs, du programme et du calendrier d’activités, exécution du programme et du budget y relatif, rendre des comptes sur les résultats et prendre les mesures correctives en cas de décalage entre les résultats et les objectifs ; 

FORMATION
 Doctorat ès Sciences Economiques, Université de la Méditerranée, Aix-Marseille II, octobre 2004 ; 
 DEA en Economie du Développement, CERDI, Université d’Auvergne, Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, Clermont-Ferrand, septembre 1999 ;
 Maitrise en Sciences Economiques,CERDI,Université d’Auvergne,Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, Clermont-Ferrand, juillet 1998. 

CARRIERE PROFESSIONNELLE

Gouvernement du Mali
Ministre depuis 2012

Banque Mondiale
2012 – Présent Economiste Principal et Représentant résidant par intérim, Bureau de la Banque Mondiale à Niamey, Niger ;

2009 – 2012
Economiste Principal, Chef d’Equipe/ Chef de Projets, Division Développement Humain; Abuja, Nigeria ; avec rang de Conseiller auprès de la Directrice Générale de la Banque Mondiale (Dr. Ngozi Okonjo- Iweala)

2005 – 2009
Economiste, Banque Mondiale, Division Développement Humain, Washington, DC, USA.

Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), France
2001- 2004
Economiste / Assistant de Recherche, Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, Unité de Recherche U-379, Marseille, France ;

Enseignant, chargé des travaux dirigés (Micro-économie et Statistiques), Université de la Méditerranée, Aix-Marseille II, Octobre 2004.

UNICEF
1999-2000
Consultant Socio-économiste, UNICEF, Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale, Abidjan, Côte d’Ivoire.

DOMAINES PRINCIPAUX DE COMPETENCES :
 Expertise professionnelle en matière d’avis et conseils techniques et sectoriels aux pays en développement et en transition, plus particulièrement les pays membres de la CEDEAO engagés dans une dynamique de coopération régionale dans les domaines économique et social ;
 Capacité d’assistance aux pays en développement et en transition dans leurs tâches d’élaboration des stratégies sectorielles et des propositions de projets aux fins de leur financement ;
 Compétences dans les activités de mobilisation de fonds, développer des activités de plaidoyer et de communication avec les gouvernements et le secteur privé sur les questions de développement et de lutte contre la pauvreté. 
 Coordination des projets spécifiques de coopération technique, depuis leur préparation jusqu’à leur mise en œuvre ;
 Capacité à établir un dialogue efficace avec les gouvernements et les administrations nationales, les représentants des médias, les parlementaires, les donateurs, le secteur privé et la société civile en vue d’inscrire à l’ordre du jour national et régional, les questions liées au développement (humain) et à la lutte contre la pauvreté ; et capacité à fournir en temps voulu des avis et conseils aux autorités compétentes des pays sur les reformes souhaitables et les programmes d’appui technique à long terme. 

Distinctions et publications
PUBLICATIONS, PRESENTATIONS
CISSE B., SERRA R. 2012. Access to primary health care in Mali: Equity issues and under- utilization of services. Social Science and Medicine (à paraitre).
CISSE B. (2006). Progressivity and Horizontal Inequity in Health care Finance and Delivery: What About Africa ? Health Policy, Vol.80, Issue 1, January 2007, p51.68;
CISSE B., LUCHINI S., MOATTI JP. (2004). Recouvrement des coûts et demande de soins dans les PED. Revue Française d’Economie, Vol.XVIII, n°4, p.111-140.
ALIDJA-CISSE A., CISSE B. (2003). L’utilisation de la multithérapie antirétrovirale dans le cadre de l’Initiative Sénégalaise d’Accès aux ARV : des résultats probants au bout de 18 mois ? Tanscriptase, N° 107, p 21-8.
LUCHINI S., CISSE B., CHAUVEAU J., MOATTI JP. (2005). Determinants of prices of ARV drugs in developing countries : brands vs. generics – A needless or meaningful battle ? Paper presented at the International AIDS Economic Network (IAEN) Meeting in Cape Town, South Africa, April 2005.
CISSE B. (2003). Le paiement des soins par les usagers : une source d’iniquité dans le recours aux soins ? Paper presented at the 26ième Journée des Economistes Français de la Santé “Health and Development”, Clermont-Ferrand, France, 9-11 January.
CISSE B. (2002). Progressivity and Horizontal Inequity in Health care Finance and Delivery: what about Africa ? Paper presented at the International Society for Equity in Health (ISEqH) Second Annual Conference on “Equity in Health”, Toronto, Canada, 16-18 June.
CISSE B. (2002). Poverty and Access to Health Care ? Paper presented at the Centre of Study African Economies (CSAE) Annual Conference on “Understanding Poverty and Growth in Sub- Saharan Africa”, University of Oxford, United kingdom, 18-19 March.
LUCHINI S., CISSE B., and al. (2003). Decrease in prices of antiretroviral drugs for developing countries: from political “philanthropy” to regulated markets? In MOATTI and al., Economics of Aids and Access to HIV/AIDS care in developing countries. ANRS, Collection Sciences Sociales et Sida.
MARIKO M., CISSE B. (2000). Equité dans l’accès aux soins et l’utilisation des services de santé : cas de cinq capitales ouest-africaines. Unicef, 144p. + annexes.

LANGUES ET INFORMATIQUE
Anglais: Lu, Ecrit et Parlé couramment;
Allemand: Notions perfectibles ;
Informatique/ Systèmes d`exploitation : Windows Server 2003, Windows XP Pro, Unix, Linux, Applications collaboratives et publications sur le web.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here