Le prochain gouvernement à la Une des journaux

Les mystères qui entourent la formation du nouveau gouvernement tels que sa taille et les profils de ses membres, suscitent un grand intérêt des quotidiens parus dans les kiosques ce 26 mars 2019.

Selon Sud Quotidien, par exemple, la société civile « +presse+ Macky (Sall) » au sujet du prochain gouvernement, à l’image de Moundiaye Cissé de l’ONG 3D selon qui le président « doit miser sur un seul et unique critère de nomination : l’expertise ».

Babacar Bâ, du Forum du justiciable, renchérit à la Une du même journal : « Nous suggérons qu’on ait d’abord un gouvernement dont les critères sont basés sur la compétence ».

Sadikh Niass de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO) le dit autrement : « Nous demandons un gouvernement moins politique et beaucoup plus de technocrates ».

En attendant ce nouveau gouvernement qui devrait être formé après la prestation de serment du président réélu le 2 avril prochain, les ministres sont « sommés de rendre tous leurs dossiers au PM », si l’on croit Source A.

Le journal affirme qu’en dehors du Premier ministre, le président Macky Sall « n’échange qu’avec le directeur général de la Police, le chef d’état-major de l’armée, le Haut commandant de la gendarmerie, le directeur du Trésor, le délégué général du renseignement national (…) et le secrétaire général de la présidence (…) ».

« Il ne reste que 48 heures aux ministres du gouvernement de Boun Dionne. Mercredi prochain, tout le monde sera démis de ses fonctions en attendant la formation du nouveau gouvernement qui accompagnera Macky II », écrit Libération.

« Si rien n’a filtré sur les intentions du chef de l’Etat dans le profilage du prochain gouvernement, c’est au sein du gouvernement que le suspense est le plus flagrant. Entre espoir d’une reconduite et d’être agneau du sacrifice, les ministres sont assis sur des œufs », écrit Kritik.

L’Observateur fait noter que la formation du prochain gouvernement « est au cœur des préoccupations des différents acteurs politiques et de la société civile », le président sortant étant attendu pour « mettre les bouchées doubles (..) » en vue de « terminer en beauté ».

Aussi le prochain gouvernement, « qui devrait être connu d’ici à quelques jours, après la prestation de serment prévue le 2 avril, va devoir répondre à de nombreuses attentes », ajoute L’Observateur.

Pendant ce temps, l’opposition, incarnée notamment par Idrissa Seck et Ousmane Sonko, deux des candidats malheureux à la dernière présidentielle, « (re)noue avec la stratégie de la chaise vide », en s’orientant vers un boycott du dialogue proposé par le président réélu, rapporte le journal Le Quotidien.

Ce dernier « entend prêter serment pour son dernier mandat, à la gare des gros porteurs, à Diamniadio », indique le quotidien. « Trump enverra une délégation », annonce le quotidien Le Soleil, reprenant un communiqué de l’ambassade des Etats-Unis à Dakar.

Vox Populi annonce que Dakar est « menacée de pénurie d’eau », le tuyau alimentant la capitale sénégalaise et plusieurs autres villes du Sénégal s’étant « endommagé ». La Société des eaux (SDE) fait état de « risques de baisse de pression à manque d’eau entre les régions de Louga, Thiès et Dakar, sans donner un délai pour un retour à la normale », ajoute le journal.

Une information reprise par Walfquotidien. « La soif guette Rufisque, Dakar, Thiès, Louga », affiche ce journal. « Six ans après la longue pénurie d’eau qui avait frappé la capitale, écrit-t-il, Dakar va renouer avec le manque du liquide, avec le tuyau du Lac de Guers qui s’est encore cassé hier ».

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here