Le destin de la Centrafrique suspendu aux conclusions de la réunion d’Addis Abeba

Les Centrafricains verront-ils le destin de leur Nation sceller en Ethiopie ? En effet, la capitale Éthiopienne, Addis Abeba va accueillir ce qui pourrait être appelé la réunion de la dernière chance entre le Gouvernement Centrafricain et les représentants des 14 groupes armés que compte le pays.

Suite à l’Accord politique de paix et de réconciliation signé le 6 février 2019 à Bangui, le nouveau gouvernement dirigé par le PM Firmin Ngrebada a été très fortement contesté par les 14 Groupes armés signataires de l’Accord. C’est ainsi qu’une réunion a été convoquée par l’Union Africaine pour sauver cet Accord historique obtenu au forceps sous la pression de l’ONU.

L’Union africaine et les Nations Unies seront représentées par une délégation conduite par le Chef de la Minusca et Représentant Spécial du Secrétaire général de l’ONU, l’ancien ministre sénégalais des Affaires Étrangère Mankeur Ndiaye. Tout échec de la rencontre d’Addis Ababa pourrait conduire à l’escalade des violences communautaires et à la remise en cause du processus de paix au grand préjudice du peuple centrafricain qui souffre depuis des décennies, nous dit-on.

DakarActu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here