La France rapatrie de Syrie les enfants de djihadistes

Après des semaines d’atermoiement, la France a finalement rapatrié vendredi cinq enfants de djihadistes âgés au plus de cinq ans, « orphelins et isolés », qui se trouvaient dans le nord-est de la Syrie, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

Ces enfants, les premiers à être rapatriés de Syrie, étaient dans des familles d’accueil ou des camps, tous orphelins au moins de mère même si l’incertitude subsiste sur le sort de certains pères, selon une source diplomatique.

Ils sont rentrés à bord d’un avion de l’armée de l’air française. Ils « font l’objet d’un suivi médical et psychologique particulier et ont été remis aux autorités judiciaires », a annoncé le ministère dans son communiqué. Quatre sont « à peu près en forme » mais le cinquième, « blessé », est dans « un mauvais état de santé », a précisé la source diplomatique.

Alors que des familles militent en France pour le retour de ces enfants, pointant qu’ils sont victimes d’une situation qu’ils n’ont pas choisie, les autorités françaises tardaient jusqu’à présent à organiser des rapatriements.

Le président Emmanuel Macron a ainsi évoqué mercredi « une approche au cas par cas (…) menée, en particulier en lien avec la Croix-Rouge internationale ». En France, pays occidental le plus touché par les attentats perpétrés au nom du groupe Etat islamique (EI), le sujet est sensible.

Selon un sondage publié fin février, 89% des Français se disent « inquiets » d’un éventuel retour des djihadistes (adultes, donc), et 67% se disent favorables à laisser la Syrie et l’Irak prendre en charge les enfants.

Les initiatives se sont récemment multipliées en faveur des enfants de djihadistes, dont nul ne connaît avec certitude le nombre. Ils seraient plus de 3.500 originaires d’une trentaine de pays dans les camps de déplacés, selon l’ONG Save The Children. Fin février, au moins 80 enfants français se trouvaient aux mains des forces arabo-kurdes, selon des estimations de sources françaises non confirmées par les autorités. (Belga)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here