Kaolack sera toujours accompagnée par la France

0

L’ambassadeur de la France au Sénégal, Christophe Bigot a indiqué que la France va continuer à accompagner le développement de la commune de Kaolack.

« La France va continuer à accompagner Kaolack qui a un potentiel industriel important avec les opportunités offertes par la présence d’activités économiques essentielles avec le sel et l’arachide », a-t-il déclaré mardi 5 mars 2019 en marge d’une réunion des centres culturels français du Sénégal et des alliances sénégalaises et de la Gambie.

S’adressant notamment à des journalistes, le diplomate français a exprimé sa fierté d’apprendre que la mine de sel, les « Salins du Sine et du Saloum » avait (récemment) construit une nouvelle gare routière à Kaolack et a étendu ses activités dans une commune voisine, augmentant ainsi les offres d’emplois aux populations locales.

De même, il a salué l’implication d’un consortium d’écoles françaises au niveau de l’Université El Hadj Ibrahima Niasse du Sine Saloum qui bénéficie aussi de l’accompagnement du Centre de coopération internationale de recherche agronomique pour le développement (CIRAD).

A quelques kilomètres de Kaolack, une ONG française favorise l’installation d’un centre d’enfouissement des déchets, signale le diplomate, saluant l’ouverture du Pont de la Sénégambie qui espère-t-il « va renforcer la position de centre routier de Kaolack ».

« La décision du président de la République de draguer et de développer le port de Kaolack est aussi une mesure importante pour assurer le développement de la ville que la France va accompagner dans la mesure du possible », a dit l’ambassadeur Bigot.

« L’implantation d’autres entreprises francises ne dépend que de la volonté des autorités sénégalaises à qui revient le droit de mettre en place un environnement incitatif respectant les normes sociales, économiques et environnementales », a-t-il ajouté.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here