Mame Mbaye NIANG, Ismaïla Madior FALL et Aly Ngouille NDIAYE, les bombes à retardement de Macky SALL

Le ministre de la Justice vient de lâcher une bombe. Alors que le régime de Macky SALL se bornait jusque-là à nier la politique de deux poids deux mesures que les Sénégalais dénoncent, Ismaïla Madior FALL vient d’en donner la preuve.

Dans un entretien avec Jeune Afrique, il vend la mèche. «Des membres du parti au pouvoir ont aussi été condamnés, et d’autres épinglés par la Cour des comptes – ils remboursent aujourd’hui les sommes en cause. Personne ne parle d’eux car ils ne sont pas candidats à la présidentielle », déclare-t-il. Interpellé sur l’identité de ces membres du parti au pouvoir qui ont été condamnés, Ismaïla Madior FALL devient moins prolixe et donne sa langue au chat. « Je ne révélerai pas leur nom, inutile de les vilipender », explique-t-il.

C’est Khalifa SALL et ses partisans qui risquent de s’étrangler en entendant ces déclarations du ministre de la Justice. D’abord parce que le professeur Madior FALL oublie ou fait semblant d’oublier que si les gens ont plus parlé des dossiers de Khalifa SALL et de Karim WADE, comme il déplore, c’est que les procureurs (de la République et de la CREI) ont ameuté tout le monde avec des conférences de presse sulfureuses. Ensuite parce que l’ancien maire de Dakar a mobilisé près de deux milliards en nature et en espèces pour obtenir une liberté provisoire qui ne lui a jamais été accordée. Et pendant ce temps, Ismaïla Madior FALL raconte que des membres du parti au pouvoir, également épinglés, ont remboursé en catimini, sans loin de la maison d’arrêt de Rebeuss et du tumulte des tribunaux.

Des propos suffisamment graves pour radicaliser davantage Me WADE qui ne lâche pas le morceau du sabotage. Avec ses collègues Mame Mbaye NIANG et Aly Ngouille NDIAYE, Ismaïla Madior FALL complète le tableau du trio des dynamiteurs de Macky SALL. Alors que la tension était à son paroxysme exacerbée par le recalage de nombreux candidats, le premier annonce avoir recruté des « gros bras » pour, dit-il, faire face. Pourtant, Mame Mbaye NIANG ne faisait que récidiver. La veille de l’adoption par les députés de la loi sur le parrainage, il réitérait les menaces qu’il profère depuis qu’il est ministre. « Nous avons les moyens et nous ferons face », avait-il notamment déclaré. Invité de « Cartes sur table » de la 2sTv, Aly Ngouille NDIAYE déclare à qui veut l’entendre qu’il est d’abord membre de l’APR avant d’être membre gouvernement. « J’ai la ferme intention de travailler pour que le Président Macky SALL gagne au 1er tour l’élection présidentielle du 24 février 2019. Pour cela, d’abord, je ferai inscrire tous ceux qui veulent voter pour Macky SALL. Je m’emploierai pour qu’ils récupèrent leurs cartes d’électeurs et je les aiderai à aller voter pour Macky SALL. Et quand je le dis, vous pouvez me croire…  », a soutenu le ministre de l’Intérieur.

Trois ministres qui, à chaque fois qu’ils parlent, confirment quelque chose que le régime avait au préalable vigoureusement nié. Des sorties hasardeuses qui desservent plus qu’elles ne servent Macky SALL et qui peuvent engendrer de fâcheuses conséquences.

WALFNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here