Castel boit la SOBOA

0

La société française BGI, membre du groupe Castel, a lancé une OPA sur la SOBOA, le brasseur historique du marché sénégalais en activité depuis 1929, pour reprendre le reste des 3,9% de parts de l’entreprise.

Actionnaire majoritaire avec 96,1% du capital, BGI prend le pari de remettre en selle une entreprise déficitaire au bord de la faillite. Entre 2015 et 2017, ce sont près de 4 milliards FCFA de pertes que la SOBOA a cumulées face à un contexte locale du marché de la bière et des boissons gazeuses particulièrement concurrentiel.

L’OPA a pour cadre le marché boursier Euronext Paris où moins de 4% de la société est coté. Et l’opération se tient alors que la SOBOA a soumis une demande de radiation après 12 mois passés (6 novembre 2017 – 7 novembre 2018) sans que quasiment aucune transaction n’ait été effectuée sur le titre.

BGI offre comme contrepartie 690 euros pour chacun des 3 179 actions SOBOA représentant les 3,9% du capital et des droits de vote. Une offre qui est égale au dernier cours de bourse côté le 5 novembre 2018 ainsi qu’à la moyenne des 60 derniers jours de bourse  qui  « permet aux actionnaires minoritaires de SOBOA de céder leurs actions dans des conditions favorables » souligne la note d’information de l’entreprise.

Le conseil d’administration de la SOBOA réuni le 7 février a donné un avis favorable à cette offre.

Une fois l’opération bouclée, BGI devra s’attaquer à la restructuration financière de l’entreprise.

Pour rappel, le groupe Castel via sa filiale BGI est un acteur incontournable du marché de la bière et la boisson gazeuse en Afrique. Elle détient en Côte d’Ivoire, la Solibra acteur historique du secteur.

Selon une étude du cabinet Canadean, le volume de bière vendu en Afrique devrait croître de 5% par an en moyenne entre 2015 et 2020. (Walf)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here