Kédougou – Macky SALL traite les programmes de ses adversaires de politiques hasardeuses sans consistance

Le candidat de BBY a tenu hier deux grands meetings dans la partie sud-est du pays. A Kédougou, Macky Sall a encore chargé vertement ses adversaires pour la présidentielle de 2019 en traitant leurs programmes de condensés d’intentions qui ne permettront pas à notre pays d’atteindre ses objectifs d’émergence.

Le leader de la mouvance présientielle a bouclé hier son sixième jour de campagne en empruntant l’axe Tambacounda-Kédougou-Kounpentoum-Tambacounda. Il a ainsi présidé deux grands meetings régionaux, en milieu de journée à Kédougou et en début de soirée à Tamba. Lors de la première rencontre dans la terre des hommes, le chef de l’Etat sortant s’en est pris à ses adversaires.

En effet, après s’être enorgueilli de toutes ses réalisations, il a martelé : « Si vous voulez que nous continuions à garder les bourses pour les familles démunies, que les enfants soient traités gratuitement, que le PUDC continue à travers les villages du Sénégal, que Promo-villes continue à travers les villes du Sénégal, alors mobilisez-vous tous comme vous l’avez fait aujourd’hui en vous unissant derrière, moi afin qu’au soir du 24 février la politique du PSE soit plébiscitée. Et que le Sénégal continue dans sa voie de l’émergence et qu’il ne régresse pas devant des politiques hasardeuses qui n’ont aucune consistance, qui sont juste un amalgame et un condensé d’intentions qui ne permettront pas à notre pays d’atteindre ses objectifs d’émergence. »

Macky Sall soutient ainsi repartir de Kédougou avec la claire conscience que Kédougou, Salémata et Saraya vont lui réserver le meilleur. « Je vous réserverai aussi le meilleur après le 24 février », promet-il. Comme s’il parlait au député Moustapha Guirassy, le leader de BBY a poursuivi pour dire que quelqu’un qui aime son terroir ne va pas le condamner dans l’isolement, dans la pauvreté et dans des voies sans issue.

A l’encroire, la terre des hommes est très appréciée durant son mandat de sept ans, comparé aux 52 ans qui ont précédé. Sur ce, il soutient que Kédougou a changé et que sa jeunesse a besoin d’emplois, d’université, entre autres. De ce fait, il informe qu’un espace numérique y sera ouvert comme dans les autres départements, ainsi qu’un nouveau centre de formation professionnelle. Il a également offert un bus aux élèves de Kédougou. Lequel sera remis aux-ayants droits avant la fin de la campagne. Tout ceci étant, Macky affirme que tous ceux qui sont venus le rejoindre ont raison de venir accompagner la dynamique de progrès pour les populations de Kédougou. Un nouvel aéroport à Kédougou. Auparavant Macky, qui a effectué la prière de vendredi avant de venir assister au meeting, s’est excusé en demandant pardon aux populations qui ont longtemps attendu sous le chaud soleil.

Avant d’indiquer que Kédougou est un carrefour de civilisation, une terre de brassage et de diversité culturelle. Non sans rappeler qu’il y était il y a 3 mois pour les besoins d’une tournée économique. « C’était pour désenclaver la région avec le pont de Fongolemi. Nous avons également lancé les travaux de bitumage entre Kédougou et Fongolémi. Au moment où je vous parle, la route vers Salémata, qui fait 85 km, est en train d’être bitumée. 60 km de terre pour un coût global de 38 milliards déjà été injectés dans votre belle région. Ce désenclavement va faciliter les échanges entre le reste du Sénégal et les Républiques de Gambie et de Guinée », explique-t-il.

Poursuivant, il affirme qu’il a été lancé des investissements pour rétablir les inégalités sociales : « le branchement de Kédougou dans le réseau interconnecté de la Senelec, l’installation des tribunaux de grande instance, la brigade de gendarmerie, le lycée départemental de Kédougou, les chantiers miniers, entre autres ». Il a également fait état d’un nouvel aéroport à Kédougou avec des vols quotidiens d’Air Sénégal. Il a listé en définitive tous ses engagements réalisés contre l’injustice sociale, avec 15.000 bénéficiaires des bourses de sécurité familiale à Kédougou. Sans compter la CMU, le PUMA, labaisse des prix des denrées de première nécessité, l’augmentation des bourses des étudiants, des travailleurs, de l’âge de la retraite, et la pension minimale instituée à 36.243 francs.

Il faut dire que tous les responsables politiques qui ont pris la parole hier ont loué le programme et la vision de Macky Sall. Commençant par le maire de Kédougou, Mamadou Hadji Cissé, qui a soutenu : «Kédougou est en mutation depuis votre arrivé à la tête du pays. You are the best! Depuis votre magistère, Kédougou est en train de changer fondamentalement. Nous vous remercions et nous vous rendrons ça avant 18 heures des élections. Sachez que kédougou,c’est pour vous. Des gens ont essayé d’être candidats mais ils ont été recalés parce qu’ils sont à des années lumière».

D’autres responsables qui ont pris la parole se sont inscrits dans la même dynamique que leur prédécesseur. Il en est ainsi du maire de Saraya, du député de Salémata, Mamadou SALL, du Président duconseil départemental de Salemata, etc.

( Seydina Bilal DIALLO ) / L’AS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here