Lettre ouverte au Président Macky SALL (Par Abdoulaye THIAM)

0

Son Excellence, Monsieur, le Président de la République,

Je vous   écris cette lettre pour vous remercier de cette prouesse diplomatique après la réalisation du pont de Farafenni, et surtout de vous avertir sur les enjeux sécuritaires. Dans ce monde dominé par les Relations Internationales, votre régime a su poser de véritables jalons dans la négociation.

Inauguré le 21 janvier 2019, le « Senegambia Bridge » est l’un des plus beaux succès de la diplomatie sénégalaise depuis 2012. Le projet d’une grande envergure tout aussi historique que symbolique va certainement contribuer à consolider les relations bilatérales entre le Sénégal et la Gambie. Longtemps espéré et tant attendu, ce joyau désenclave la région de Casamance, soulage les populations dont l’usage quotidien du bac était infernal et renforce l’intégration sous régionale.

Son Excellence, Monsieur, le Président de la République,

Toutefois, la facilitation de la circulation des personnes entraîne aussi celle des marchandises (licites et illicites). Dès lors, les enjeux sécuritaires ne seront guère anodins et il serait « suicidaire » de ne regarder uniquement que la face « sublime » de l’iceberg.

Le cannabis est cultivé en abondance le long des deux rives du fleuve Gambie, de la frontière de la Casamance. Il est le plus souvent introduit en contrebande à l’intérieur du Sénégal à des prix très bas. La marihuana et les psychotropes empruntent également la même route que les autres marchandises. Les drogues « dures » occupent aussi une large part dans cette dynamique. À cela, s’ajoutent les trafics d’armes sophistiqués au niveau du pays voisin en provenance le plus souvent des fournisseurs russes. Ce qui a longtemps facilité réellement l’acquisition d’armes aux rebelles du MFDC.

Dans ce sillage, le pont de Farafenni pourrait constituer autant un atout considérable majeur tout comme une source d’instabilité chronique, de corruption endémique, d’insécurité grandissante,… surtout à la veille des élections présidentielles à venir et qui promettent déjà une panoplie de soubresauts.

Son Excellence, Monsieur, le Président de la République,

De ce fait, votre gouvernement et les contrôles sécuritaires sont d’ores et déjà avertis. Seules des mesures de surveillance drastiques et des politiques rigoureuses sauront pallier cette alerte préventive, et faire de ce pont une de nos rampes vers l’émergence.

Vous en souhaitant bonne réception, je vous prie, Son Excellence, Monsieur, le Président de la République du Sénégal, de bien vouloir prendre en considération de cette alerte préoccupante.

Abdoulaye THIAM

Historien – Géopoliticien

En Paix et Sécurité en Master2

E-mail : thiam1891@hotmail.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here