La discorde autour du lieu d’inhumation de Sidy Lamine Niasse à la Une des quotidiens

Les journaux parus ce 6 décembre 2018 soulignent la confusion autour du lieu d’inhumation de Sidy Lamine Niasse, Président directeur général du Groupe de presse Walfadjri dont l’enterrement a été reporté sine-die à l’issue de la levée du corps.

« La dernière demeure de Sidy divise la famille », affiche Vox Populi, le défunt en photo médaillon sur une image de la foule présente hier mercredi à l’hôpital Principal de Dakar pour la levée du corps et l’enterrement initialement annoncé au cimetière de Yoff, à Dakar.

« Mais c’était sans compter avec les khalifes de Léona Niassène et de Médina Baye (Kaolack, centre), qui réclament le corps pour son inhumation dans sa région natale », « mais les fils du +Mollah+ veulent respecter un de ses dernières volontés de le porter à terre à Dakar », renseigne le journal.

Pour Libération également, la famille de Sidy Lamine Niasse « se déchire autour du lieu de l’enterrement ». « Confusion autour d’un cercueil », titre le journal dont la manchette est illustrée par la photo du défunt, sourire aux lèvres.

Le journal souligne que le fils aîné du Président du groupe de presse Walfadjri, après avoir échappé à un lynchage, a déclaré : « Mon père ne mérite pas ça, il sera bel et bien enterré à Yoff ».

« La seconde mort de Sidy », relève Enquête en allusion aux divergences sur le lieu d’inhumation du patron de Walfadjri, un titre illustré d’une photo de ce dernier, la main sur le menton, l’air confus comme inquiet de cette situation.

Ahmed Khalifa Niasse, frère du défunt, se veut cependant formel : « Sidy sera enterré à Léona Niassène près des siens, vendredi après la prière », dit-il dans les colonnes du journal Enquête.

« Polémique sur le lieu d’inhumation du fondateur de Walf : La famille de Sidy à corps et à cri », indique le journal l’Observateur à sa Une, avec une photo du « mollah » habillé en Djellaba une chéchia rouge sur la tête.

Le journal évoque « (…) un terrible clash entre Khalifa Niasse et Cheikh Niasse fils du défunt ».

L’As également fait état d’une position ferme du guide religieux et homme politique dans la « ferme volonté (d’enterrer Sidy Lamine Niasse) à côté du défunt Khalife El hadj Ibrahima Niasse vendredi ».

Le même journal écrit que finalement « c’est à Léona Niassène, à Kaolack, auprès des siens que le PDG de Walfadjri reposera pour l’éternité ».

Une annonce faite tard dans la soirée lors d’un point de presse improvisé à son domicile à Dakar, rapporte le journal.

Le journal Walfadjri dont le défunt était propriétaire préfère plutôt mettre l’accent la « foule autour de la dépouille de Sidy », en affichant : « Le peuple rend hommage à son serviteur ».

Ainsi le président Sall a-t-il présenté « les condoléances de la nation là où politiques, religieux et société civile affluent en masse avec une foule des grands jours à Yoff et Principal », écrit le journal.

Sud Quotidien revient principalement sur la « non implication des acteurs politiques dans le contrôle des parrainages par le Conseil constitutionnel : Le Oui…Mais des experts électoraux ».

Le journal relève aussi « des divergences autour des règles de l’organisation de la prochaine présidentielle du 24 février ».

Pour sa part, le journal Le Quotidien met le focus sur « l’attente des financements pour le PSE2 », qui attend ‘’3000 milliards sur Seine’’, avec en vedette une photo du ministre de l’Economie et des Finances, Ahmadou Bâ occupant une grande partie de la première page porte document en main.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux × 4 =