Rappel à Dieu de Sidy Lamine Niass : La voix des sans voix s’est tue !

Journaliste doublé d’un guide religieux, écrivain prolixe, leader d’opinion, Sidy Lamine Niass, est rappelé brutalement à Dieu, ce mardi 4 décembre 2018, à 68 ans, était sans conteste un homme avec plusieurs facettes. Sa levée du corps à l’hôpital Principal,  suivie  de son enterrement au cimetière musulman de Yoff sont prévues, ce mercredi  à 15 heures.

La triste nouvelle est tombée raide comme un couperet. Le Président directeur général du groupe Walfadjri, Sidy Lamine Niass est décédé. Il est mort à la suite d’une crise cardiaque, les armes à la main.  Comme  Victor Hugo, Sidy Lamine Niass peut faire sienne cette citation : « Les grands hommes font leur  propre piédestal, l’avenir se charge de la statue ». En effet, durant 35 ans d’existence, le Groupe de presse Walfadjri qu’il a mis sur fonts baptismaux a été « la voix des sans voix ».

Mur des lamentations

La route du Front terre où est implanté le siège du Groupe médiatique est devenue au fil des ans et quelque soit le régime, un mur des lamentations des populations déshéritées, des opposants politiques, des travailleurs déflatés, des consommateurs, des victimes d’injustice, bref de tous les exclus de la société. « J’estime important, et même capital, de défendre partout et publiquement les faibles, les sans-voix, ceux qui ont toujours tort aux yeux de la mentalité dominante. Je m’emploie à donner raison à ces gens dans des affaires locales, nationales ou étrangères », écrivait cet homme d’origines maraboutiques dans son autobiographie : «L’Etranger parmi les siens», un de ses ouvrages préfacé par Pr Amadou Makhtar Mbow, l’avant-propos fait par Pr Assane Seck, et le postface par Pr Souleymane Bachir Diagne.

La perte d’un homme multidimensionnel de la dimension de Sidy Lamine Niass a eu l’onde de choc attendu dans toute la société sénégalaise. Dès l’annonce de la triste nouvelle, par la radio et la télévision du Groupe, relayée par les réseaux sociaux, ce matin, 4 décembre 2018, tous les autres médias audiovisuels ont arrêté leurs programmes pour des éditions spéciales, en hommage à l’illustre disparu.

Le pari de la jeunesse

En effet, l’essentiel des acteurs de la presse audiovisuelle et écrite sénégalaise a fait ses armes au groupe Walfadjri. Tout ce bataillon d’anciens de Walf de toutes les générations a rendu un hommage digne à leur ancien patron qui leur a mis le pied à l’étrier. Chacun y est allé de sa petite anecdote des années Walfadjri, tout en insistant sur les qualités de manager de Sidy Lamine Niass.

Il était iconoclaste,  comme il l’a bien expliqué dans son célèbre autobiographie : «L’Etranger parmi les siens». Dans le paysage médiatiqueSidy Lamine Niass est l’un des rares  Président directeur général d’un puissant groupe de presse à faire des reportages de terrain comme à la Station Arafat, durant le pèlerinage à La Mecque, à prendre le micro ou à monter sur un plateau de télévision pour animer une émission, religieuse comme la causerie de l’aurore, (Wakhtanou fadjar ou Diné ak jamono). Cette émission a été retransmise  à Ousmane Sène qui l’anime désormais.

De Sidy Lamine Niass on retient une confiance indéfectible en la jeunesse. A l’ouverture de sa radio, en 1994, il a fait appelle à Mame Less Camara, une autre icône de la presse , qui à son tour a fait confiance à des jeunes fraichement sortis du Cesti comme, Alioune Ndiay, Souleymane Niang, Mamoudou Ibra Kane, Assane Guèye,  autres.

Au passage de Walfadjri de mensuel à hebdomadaire, jusqu’au quotidien, le PDG  avait responsabilisé d’autres jeunes comme : Tidiane Kassé, Abdourahmane Camara, Jean Meissa Diop, Ousseynou Guèye, Seydou Sall et la liste est infinie.

Evoqué la mémoire de Sidy Lamine Niass, c’est parler des combats qui ont jalonné sa vie pour la consolidation de l’idéal démocratique, des libertés individuelles et collectives, de la cause palestinienne, pour ne citer ceux-là. Sidy Lamine était un défenseur des causes justes. Il laisse derrière lui, un lourd héritage à perpétuer.

Le Groupe 3M.COMM (les rédactions de Toutinfo.net et L’As) présente leurs sincères condoléances à sa famille, aux travailleurs du Groupe Walfadjri et à l’ensemble de la presse.

M. SARR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux × 1 =