Le ralliement de Abdoulaye Baldé à l’APR en vedette sur les Unes des quotidiens

Plusieurs sujets sont évoqués par les quotidiens parus ce samedi 1er décembre 2018 dont le ralliement de Abdoulaye Baldé à la majorité présidentielle, la réunion de l’Internationale libérale à Dakar et la perspective de l’introduction du bracelet électronique dans le système pénal sénégalais…

Sud Quotidien ouvre sur le ralliement de Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor et président de l’Union centriste du Sénégal (UCS) à Macky Sall en perspective de la présidentielle de février. « Baldé gonfle les rangs du Macky », titre le journal qui souligne que le président de la République « n’a pas encore fini de phagocyter les partis politiques au Sénégal ».

« Abdoulaye Baldé officialise son ralliement à l’Alliance pour la République (APR) », selon L’Observateur qui révèle qu’entre Abdoulaye Baldé et Macky Sall, « les négociations sur l’accord politique se sont poursuivies jusqu’à quelques heures avant le début de la réunion du Conseil national de l’UCS qui s’est tenue vendredi à la Place du Souvenir ».

« Les derniers réglages du ralliement du maire de Ziguinchor au parti du chef de l’Etat ont été effectués, vendredi, en début de matinée et d’après-midi (….) », selon L’Obs qui fait état du rôle qu’aurait joué un responsable religieux dans ce rapprochement entre Baldé et Sall.

Vox Populi souligne que Baldé « rejoint la majorité » et ajoute que Macky Sall, officiellement investi, vendredi, par son parti, l’Alliance pour la République (ARP) « n’envisage pas la défaite le 24 février 2019 ». Devant ses partisans, Macky Sall a déclaré : « Nous partons confiants à ce combat, d’autant plus que les résultats de notre travail ont été jugés positivement par les populations ».

Le Soleil revient sur l’intervention du chef de l’Etat au congrès de l’internationale libérale qui se tient à Dakar et titre « pour un libéralisme à visage humain ».

« Un libéralisme qui tient compte de la culture et des valeurs positives de l’Afrique, c’est l’appel fait vendredi, par le chef de l’Etat, Macky Sall, à ses +frères+ libéraux du monde, à l’occasion du 62e congrès de l’Internationale libérale. Une idée défendue et renforcée par son homologue ivoirien, Alassane Ouatara », écrit le journal.

Parlant de ce « libéralisme à forte sensibilité sociale » prôné par le chef de l’Etat, Le Quotidien affiche à sa Une : « Macky dans le mix idéologique ».

En politique toujours, Enquête titre : « Le Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) en eaux troubles » suite au report, d’une semaine, de son congrès d’investiture.

« On pensait que tout allait comme sur des roulettes au PUR, mais le report d’une semaine du congrès d’investiture initialement prévu ce samedi, a mis au goût du jour les dissensions qui minent le parti de Serigne Moustapha Sy et du Pr Issa Sall », écrit le journal.

L’As s’intéresse à la politique pénale et signale que le ministre de la Justice est « en croisade contre le mandat de dépôt systématique ».

Le journal souligne que dans la nouvelle circulaire qui « sert de référentiel » aux procureurs de la République et rendue publique vendredi à l’occasion de la conférence des chefs de parquets, le ministre de la Justice « considère que certaines pratiques dont le mandat de dépôt systématique doivent disparaitre ».

« A la place, le ministre préconise le port du bracelet électronique qui sera introduit l’année prochaine dans le système pénal sénégalais », ajoute L’As. Sur le même sujet, Source A affiche à sa Une : « Le port du bracelet électronique en vue ».

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 + quatorze =