Macky et ses partisans avertis lors de la marche de l’opposition

L’opposition a profité de sa forte mobilisation à l’occasion de sa marche nationale pour exiger une transparence de la présidentielle du 24 février 2019 pour avertir Macky et ses partisans. Pour des élections libres et transparentes et pour pouvoir disposer du fichier électoral à temps, le Front national de résistance (Frn) a fait une démonstration de force hier lors de sa marche nationale.

Après les conférences de presse, le Front national de résistance est passé à l’action. Avec les partis et mouvements qui le composent, le Frn a fait une démonstration de force hier par une grande foule qui a battu le macadam de la place de l’Obélisque au rond-point de la Rts.  Un peu avant 16 heures, des groupuscules de manifestants se forment devant la place de la Nation. Les souteneurs du candidat du Pds avec leurs T-shirts de couleur blanche à l’effigie de leur candidat et casquettes bleues ou jaunes bien vissés sont les plus visibles. De temps à autre, le camion de sonorisation mobilisé pour la circonstance distille des sons hostiles au régime.

Un groupuscule d’étudiants favorables au candidat Karim Wade chauffe par moments la foule qui grossissait avec l’arrivée des délégations des formations politiques qui composent le Fnr. Il en est ainsi jusque vers les coups de 16 heures 45 mn quand les marcheurs donnent le signal pour rallier le carrefour du triangle du sud via le boulevard Général De Gaulle avec la présence des candidats à la présidentielle comme Aïda Mbodj, Cheikh Alassane Sène et Amsatou Sow Sidibé et de responsables comme Oumar Sarr du Pds, Déthié Fall de Rewmi, le maire Cheikh Guèye…

Même si la marche a été autorisée et encadrée par les forces de l’ordre, «Karimistes» et «Khalifistes» qui ont battu le rappel des troupes ont chauffé le «boulevard des lamentations» avec des pancartes hostiles au régime. A l’unisson, ils ont insisté sur la participation de leurs candidats à l’élection présidentielle de 2019. Et selon eux, ces contestations ne s’arrêteront que lorsque le président de la République aura fini par arrêter d’ «instrumentaliser» les institutions de la République.

«Nous n’arrêterons pas tant que Macky Sall n’aura pas compris que nous n’accepterons pas qu’il s’amuse avec les institutions de la République et la plus grande entre elles, la justice. Parce qu’elle est le dernier rempart. Lorsque nous l’avons dénoncé, un parmi nous est actuellement en prison. C’est pourquoi nous avons mis en place un plan d’action qui consiste à nous mobiliser chaque vendredi pour exprimer notre désarroi», a déploré un des souteneurs du maire révoqué de Dakar.

Coordonnateur de And Dollel Khalifa Sall (Adk) Babacar Diop s’est  réjoui de l’événement tout en soulignant qu’ils sont en train de poursuivre le combat initié depuis fort longtemps. «Nous sommes les sentinelles de la résistance et ce combat avait été démarré depuis longtemps. Nous ne resterons pas les bras croisés. C’est sûr et certain que Khalifa sera candidat à la prochaine élection présidentielle. Un président qui a des réalisations ne doit pas avoir des craintes pour faire face à des candidats de l’opposition. Il a fait exiler Karim Wade, il cherche à museler Khalifa Sall», martèle Babacar Diop.

Les «Karimistes» plus visibles ont exigé des élections transparentes et la délivrance de toutes les cartes d’identité. Certains avaient des pancartes sur lesquelles ont pouvait lire «Karim président», «halte au bradage des ressources naturelles de notre pays par des contrats nébuleux», «non à une justice aux ordres»…

La Rencontre des libéraux engagés du Fouta (Relief) qui a quitté son Matam pour manifester son mécontentement a invité les populations à jouer pleinement leur rôle de sentinelles de la démocratie et à maintenir la pression sur le régime en place jusqu’à ce qu’il revienne à la raison. «Il ne saurait y avoir une élection présidentielle, au Sénégal, en 2019, à laquelle le Président Karim Wade ne prendrait pas part», avertissent-ils.

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

20 − 20 =