En visite à Thiénaba, Pierre Goudiaby Atépa affirme qu’il n’est « pas un politicien »

Pierre Goudiaby Atépa est candidat à la candidature pour l’élection présidentielle du 24 février 2019 mais n’est un politicien. C’est ce qu’il soutenu à Thiénaba lors d’une visite. L’architecte candidat a eu droit le 26 novembre 2018 à un accueil chaleureux de la famille d’Amary Ndack Seck qui lui est reconnaissant d’avoir conçu gratuitement l’architecture et le plan béton du mausolée du fondateur de ce foyer religieux, mais également aux prières du khalife Cheikh Ahmed Tidiane Seck.

Candidat déclaré à la présidentielle de 2019, Pierre Goudiaby Atépa a entrepris un périple au niveau des familles religieuses du pays. Lequel périple l’a conduit ainsi que sa délégation dans la cité religieuse de Thiénaba.  Après une visite au mausolée en construction du fondateur de ladite famille religieuse, Amary Ndack Seck, et à l’esplanade de la mosquée, il a été reçu par le khalife général Cheikh Ahmed Tidiane Seck entouré de dignitaires et de fidèles de la famille.  Aussi, après les échanges de civilités entre le khalife et ses hôtes, Pierre Goudiaby Atépa,  par la voix de son porte-parole, Ibou Gaye, a longuement entretenu le guide religieux sur ses ambitions pour la cité religieuse. C’est ainsi qu’il a pris l’engagement, s’il en a l’autorisation, d’achever, avant l’édition 2019 du Gamou, les travaux de construction du mausolée du fondateur du foyer religieux de Thiénéba, Amary Ndack Seck. Des travaux, rappelle-t-il, dont il a eu à concevoir personnellement et gratuitement l’architecture et le plan béton. Tout comme, Pierre Goudiaby Atépa a dit son ambition d’engager les travaux de modernisation de l’esplanade de la mosquée qui abrite annuellement la célébration de la naissance du prophète Mouhamed (Psl), et ceci dans les mêmes délais que le mausolée. Toujours dans le cadre de la modernisation, il prévoit l’installation d’un écran géant sur ladite esplanade pour permettre une retransmission en direct de toutes les cérémonies religieuses qui s’y déroulent.

Tous engagements, annoncés par le porte-parole, après lesquels, Pierre Goudiaby Atépa a tenu personnellement à préciser, à l’endroit du guide religieux, que cette ambition n’a rien à voir avec sa candidature à la présidentielle : «En acceptant de concevoir gratuitement la maquette et le plan béton du mausolée du vénéré Amary Ndack Seck, je n’avais jamais imaginé que je serais ici un jour devant vous en tant que candidat à la présidence de la République. Je ne suis pas un politicien mais simplement un citoyen imbu de paix, interpellé par la situation assez sombre que traverse le pays. Ce sont les politiciens qui sont les principaux responsables de cette situation où tout est hors normes. Sans compter cette tendance à remettre les ressources pétrolières et gazières entre autres minerais comme le fer entre les mains des puissances étrangères».

Pierre Goudiaby Atépa a également dit son ambition, si les Sénégalais lui accordent leur confiance, de faire en sorte qu’avec toutes ces ressources, le pays atteigne le niveau de développement des pays du Golfe qui, il y a 30 ans, n’étaient pas mieux lotis que le nôtre. En somme, sa vision est de renverser cette tendance afin que les jeunes n’aient plus à risquer leur vie sur les chemins de l’émigration légale ou clandestine. Laquelle politique de développement suppose, selon lui, un changement des comportements qui devra partir de la base. A ce titre, il préconise l’instauration d’un service militaire obligatoire. Lequel est, estime-t-il, est l’une des voies les plus sûres pour lutter contre la corruption et assurer un meilleur partage des revenus. «Car le pétrole et le gaz ne sont une malédiction que selon la gestion qu’on en fait».

Toutes précision faites, Pierre Goudiaby Atépa a annoncé officiellement au guide religieux sa volonté de briguer le suffrage des Sénégalais à l’occasion de la présidentielle de février 2019, avant de

solliciter des prières. Une annonce bien accueillie par le khalife Cheikh Ahmed Tidiane Seck qui lui a d’abord, après une brève consultation avec ses proches, donné son accord par rapport aux travaux qu’ils ambitionnent d’engager dans la cité religieuse avant de prier pour lui et sa délégation afin le Tout Puissant lui accorde la longévité, mais aussi les ressources nécessaires à la réalisation de ses ambitions tant professionnelles que politiques. Enfin, lui promettra-t-il tout son appui et son accompagnement.

Au sortir de la demeure du Khalife de Thiénaba, le cortège du candidat Atépa s’est ébranlé en direction de la cité religieuse de Ndiassane pour prendre part à la 134ème édition du Gamou des Ahloul Koutiyou. Laquelle édition est la première organisée sous l’égide du Khalife Cheikh Al Bécaye Kounta qui préside à la destinée de ladite famille depuis le rappel à Dieu de son vénéré prédécesseur, Mame Bouh Mouhamed Kounta. Et avant de quitter Ndiassane, l’architecte candidat à la présidentielle a eu droit à un long tête à tête avec le nouveau khalife.

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit − sept =