Indonésie: un vol de Lion Air s’abîme en mer de Java avec 189 personnes à bord

Un Boeing 737 de la compagnie Lion Air, qui transportait 189 personnes s’est abîmé lundi matin au large des côtes indonésiennes et a coulé en mer peu après son décollage de Jakarta, ont annoncé les autorités.

L’appareil de la compagnie indonésienne, un Boeing 737 MAX entré en service il y a seulement quelques mois, avait demandé à revenir à l’aéroport de la capitale peu avant que le contact ne soit rompu avec le contrôle aérien vers 06H30 (23H30 GMT dimanche). L’avion était à destination de Pangkal Pinang, une ville de l’île de Bangka, au large de Sumatra.

“L’avion s’est écrasé dans l’eau”, a déclaré à l’AFP Yusuf Latif, porte-parole de l’agence chargée des recherches.

“Nous sommes toujours en train de chercher les restes de l’appareil”, a-t-il ajouté en précisant que le Boeing était dans une zone d’une profondeur de 30 à 40 mètres.

Des images de débris de l’appareil, dont un toboggan d’évacuation, et des morceaux de téléphone mobile, ont été publiées sur Twitter par le porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes Sutopo Purwo Nugroho.

Sur d’autres images, filmées à l’aéroport de Pangkal Pinang, on pouvait voir des familles pleurer, parler dans leurs téléphones mobile avec angoisse et se prendre dans les bras. Certaines se lamentaient en disant “Oh mon dieu”.

L’avion transportait au total 189 personnes selon un dernier décompte du Comité de sécurité des transports nationaux (NTSC): 178 passagers adultes, un enfant, deux bébés ainsi que deux pilotes et six personnels de cabine. Le ministère des Transports avait fourni précédemment un bilan de 188 personnes disparues.

Une vingtaine de passagers sont des employés du ministère des Finances qui revenaient d’une réunion à Jakarta, a confirmé la ministre de tutelle.

– Trajectoire interrompue –

Le site de suivi des vols Flightradar montre sur une carte la trajectoire de l’appareil, un Boeing 737 Max 8, qui après son décollage sur un cap sud-ouest vire largement par le sud sur 180 degrés avant de mettre le cap au nord-est.

Le tracé s’interrompt soudainement au-dessus de la mer de Java, non loin de la côte.

Il n’y avait pas d’information dans l’immédiat sur la présence d’étrangers à bord de l’avion, un nouvel appareil qui était entré en service en août, selon Lion Air.

Le transporteur aérien a précisé que le pilote et le copilote avaient plus de 11.000 heures de vol à eux deux.

Boeing, qui a livré l’appareil, s’est déclaré “profondément peiné”, dans un communiqué, après l’annonce de cet accident et a fait part de “toute sa sollicitude pour ceux qui sont à bord”, ainsi que pour leurs familles et leur proches.

“Boeing est prêt à fournir une assistance technique à l’enquête sur l’accident”, a noté le constructeur américain.

– Collision –

L’Indonésie, un archipel d’Asie du Sud-Est de 17.000 îles et îlots, est très dépendante des liaisons aériennes et les accidents sont fréquents.

Un adolescent de 12 ans avait en août survécu à l’accident d’un avion qui avait fait huit morts dans une zone montagneuse de la province très reculée de Papouasie (est).

En décembre 2016, 13 personnes avaient péri dans l’accident d’un avion militaire près de Timika, une région montagneuse de Papouasie.

En août 2015, un ATR 42-300 de la compagnie indonésienne Trigana Air transportant 44 passagers adultes, cinq enfants et cinq membres d’équipage, tous Indonésiens, s’était écrasé par mauvais temps dans les montagnes Bintang. Aucun survivant n’avait été retrouvé.

La compagnie à bas coûts Lion Air, principale compagnie privée du pays, est une filiale de Lion Group qui possède quatre autres compagnies (Wings Air et Batik Air en Indonésie, Malindo Air en Malaisie et Thai Lion Air en Thaïlande). Elle a elle-même été impliquée dans plusieurs incidents.

En août 2017 à Medan dans le nord de Sumatra, un de ses Boeing avait heurté, sans faire de blessé, une aile d’un ATR-72 de Wings Air en attente de décollage.

En mai 2016, deux avions de Lion Air étaient entrés en collision sur le tarmac de l’aéroport de Soekarno-Hatta, à la périphérie de Jakarta.

En avril 2013, une quarantaine des 108 personnes à bord d’un Boeing de la compagnie avaient été blessées lorsque l’appareil avait manqué la piste d’atterrissage à l’aéroport international de Denpasar sur l’île de Bali, s’abîmant en mer.

En 2004, la sortie de piste d’un appareil de Lion Air à Solo (centre de Java) avait fait 26 morts.

Lion Air a annoncé cette année une commande de 50 Boeing 737 Max 10 pour 6,24 milliards de dollars alors que le transport aérien est en pleine expansion en Indonésie. RTL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept + dix =