Démis de son poste de 8ème président de l’Assemblée nationale, Pape Diop porte plainte

C’est officiel. Ejecté de son poste de 8e vice-président de l’Assemblée nationale, le président de Bokk Giss Giss, Pape Diop n’entend pas croiser les bras en attendant les prochaines législatives.

Il a, en effet, décidé de porter l’affaire devant les juridictions sénégalaises pour être rétabli « dans ses droits ». Selon l’ancien président de l’Assemblée nationale, c’est en dehors des règles qu’il a été délesté de ce poste.

« Ils ont voulu intervertir les choses cette année pour que le poste de 8e vice-président soit occupé par une femme. Et ils ont manœuvré avant l’ouverture de la session de 2018. C’est pourquoi, après la rentrée, ils ont monté les femmes pour qu’elles protestent », explique Pape Diop.

WalfNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

11 − cinq =