Présidence, Assemblée Nationale, CESE, HCCT, Primature: les budgets 2019 des hautes institutions sénégalaises

L’augmentation du budget du Sénégal a entraîné la hausse de celui des institutions comme la Présidence de la République, l’Assemblée Nationale, le CESE, le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), le Conseil Constitutionnel, la Cour Suprême, la Cour des Compte et la Primature.

En 2019, le budget du Sénégal va s’élever à un peu plus de 4.000 milliards F Cfa qui sera réparti entre les ministères et les différentes institutions de la République. En premier, figure Présidence de la République. L’institution dirigée par le chef de l’Etat, Macky Sall verra son budget connaître une hausse par rapport à l’année précédente.

Pour cette année, le budget s’élève à 86.211.132.513 milliards de francs CFA, soit une hausse de 2.593.237.367 milliards de francs CFA en valeur absolue soit 2.2%, car le budget de l’année dernière était arrêté à la somme de 85 711 132 513 milliards de francs CFA. La Présidence de la République aura en 2019 un budget de fonctionnement de 45.175.042.636. Celui d’investissement sera de 40.036.089.877.

En 2018, le budget de l’Assemblée Nationale était de 15.774.506.000 milliards de francs CFA. En, 2019, il connaîtra une hausse d’un milliard 25.551.759 milliards de francs CFA pour atteindre le montant de 16.800.057.759 milliards de francs CFA. Soit 1 025 551 759 milliards de hausse. L’institution dirigée par Moustapha Niass aura comme budget de fonctionnement 14 074 506 000 milliards de francs CFA et un budget d’investissement de 2 775 551 759 milliards de francs CFA.

Le budget du Conseil Economique, Social et Environnemental (Cese) connaitra aussi une légère hausse de 25.503.000 F Cfa. D’autant qu’en 2018, l’institution présidée par Aminata Tall avait reçu la somme de 6.202.087.000 mil- liards de francs CFA alors que pour l’exercice 2019, le budget sera arrêté à 6.227.590.000. Une hausse de budget sera égale- ment ressentie par le Conseil Constitutionnel. Les fonds affectés à cette juridiction s’élèvent à 1.247.000.000 milliard de francs CFA soit une augmentation de 81 244 160 millions de francs CFA et 6.97% en valeur relative. Les budgets de fonctionnement et d’investissement sont fixés respectivement à un milliard 147 millions de francs CFA et 100 millions de francs CFA.

La deuxième institution judiciaire prise en compte par le budget national à savoir la Cour Suprême recevra en guise de budget une enveloppe de 1.954.121.000 francs CFA soit une hausse de 16 375 940 millions de francs CFA. La Cour Suprême devra fonctionner respectivement avec un milliard 879 121 000 francs CFA et investir avec 75 millions de francs CFA.

Quant au budget de la Cour des Comptes, il a été arrêté à la somme de 5.495.922.937 milliards de francs CFA. Il a connu une hausse de 379 968 137 milliards de francs CFA. Les dépenses de fonctionnement et d’investissement sont arrêtées respectivement à 4 495 922 937 et un milliard de francs CFA.

En 2018, le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct) avait reçu la somme de 7,3 milliards de francs CFA en guise de budget. Pour l’exercice 2019, le budget de la structure dirigée par Ousmane Tanor Dieng a été arrêté à 8.640.000.000 milliards de francs CFA soit une hausse d’un milliard 340.000.000.

La dernière Primature aura un budget de 48.300.676.295 francs CFA contre la somme de 43.352.723.220 milliards de francs CFA en 2018, soit une hausse de 4.947.353.075 milliards de francs CFA. Les services de Mahammad Boun Abdallah Dionne devront fonctionner avec la somme de 14.518.889.000 francs CFA et investir 33.781.787.295 francs CFA. (Avec Toutinfo.net )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept + 17 =