Hausse unilatérale du prix du ciment au Sénégal

Les trois cimenteries chargées de produire du ciment au profit des populations ont unilatéralement décidé d’augmenter le coût de la tonne de ce produit. Ainsi, le prix de la tonne de ciment connait une hausse depuis quelques jours. Sur le marché, Sococim vend la tonne de ciment avec une augmentation de 3.500 francs. La Cimenterie Dangoté applique également le même prix, alors que Les Ciments du Sahel ont augmenté 3.000 francs Cfa sur le prix initial. Les cimentiers justifient cette hausse importante par l’augmentation du coût des intrants, notamment le fuel. D’ailleurs, ils ont adressé une correspondance au ministre du Commerce pour l’informer. Seulement, le ciment étant homologué, les industriels violent allégrement les textes qui exigent la tenue d’un Conseil national de la consommation avant toute hausse de prix d’un produit homologué.

Silence radio au Commerce Intérieur

Ce qui est grave, d’après nos informations, c’est que les cimentiers ont adressé une correspondance au ministre du Commerce, Alioune Sarr pour l’informer de leur décision, mais ni lui, ni le directeur du Commerce intérieur Ousmane Mbaye n’ont répondu. Conséquence, les industriels ont unilatéralement procédé à la hausse du prix du ciment. Et depuis lors, c’est le silence radio au niveau du ministère du Commerce. Le Directeur du Commerce intérieur, Ousmane Mbaye que nous avons joint, n’a même pas daigné répondre à nos messages, encore moins donné suite à nos nombreux appels. Quoi qu’il en soit, cette hausse constitue une pilule amère pour les populations et pour les associations consuméristes. Le président de l’Ascosen Momar Ndao, s’étrangle de rage. «Nous dénonçons la hausse unilatérale du prix du ciment, mais nous dénonçons surtout l’inertie du gouvernement sur cette question», fulmine- t-il. Et il rappelle qu’il a personnellement saisi le ministère du Commerce qui a choisi de fermer les yeux.

L’As

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept − 3 =