Le Directeur Général des Eaux et Forêts, en visite de terrain au Fouladou

Le Colonel Baïdy Ba, a effectué une visite de terrain ce vendredi 12 octobre dans la région de Kolda.

Le Directeur Général des Eaux et Forêts, à la tête d’une forte délégaion, s’est rendu d’abord à la forêt classée de Mahon-Bakor.

Sur place, le patron de l’administration forestière a constaté de visu les grillages et les pare-feux réalisés  par le projet P2RS dans le cadre de ses actions de protection    de la forêt. Mais aussi les réalisations du programme d’enrichissement de cette forêt mené par la SENELEC en guise de compensation dans le cadre de l’installation de l’électricité (notamment la HT) en Casamance.

Au total, « 907 plants » appartenant à « 9 espèces d’arbre » sont plantés dans le cadre de ce programme. Soit « 167 ha de forêt renforcés »,  a fait savoir l’Inspecteur Régional des Eaux et Forêts de Kolda.

A en croire Le Lieutenant-colonel Babacar Dione, cette partie de la forêt située  en face du centre délocalisé de l’Université Assane Seck à Kolda va servir aussi d’espace d’études pour les futurs étudiants. Il sera, en outre, aménagé pour y prévoir un cadre de récréation, renchérit l’inspecteur Dione.

Le Patron des Eaux et Forêts de rappeler à l’occasion de cette visite, le rôle important que joue les forêts casamançaises dans la lutte contre les changements climatiques.

Il ajoute que le Sénégal a pris des engagements au plan international sur « des terres à reboiser, des forêts à protéger ». C’est pourquoi, il salue ces interventions de P2RS qui, de l’avis de Baydi Ba, aident le Sénégal à honorer ses engagements internationaux.

« L’agroforesterie est une réalité au Fouladou »

La vallée de Soukou située à quelques encablures du fleuve Casamance à été la seconde étape de la visite du DG des Eaux et Forêts.

Là, Le Colonel Baydi Ba a pu découvrir un bel exemple d’agroforesterie. En effet, dans cette zone visitée, les plantations d’anacarde côtoient les parcelles de riz à l’intérieur desquelles sont plantés des palmiers nains.

Ce qui fait dire à M Ba que « l’agroforesterie est une réalité au Fouladou ».

Selon l’Inspecteur Régional, 550 palmiers nains sont plantés dans le cadre de la mise en œuvre du PRGTE, soit une superficie de 5 ha.

Une initiative saluée par Le Colonel Ba qui pense que ces différentes espèces vont contribuer à diversifier les sources de revenus des populations des 11 villages qui polarisent cette vallée. Car, dit-il, « elles pourront disposer du riz mais aussi de l’huile de palme dans les années avenir ».

ismaila.mansaly@koldanews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

douze − 3 =