L’autoroute Ila Touba sera tarifée au kilomètre, selon Abdoulaye Daouda Diallo

Abdoulaye Daouda Diallo a annoncé pour bientôt l’inauguration de l’autoroute Ila Touba avec un péage tarifié au kilométrage.

Le ministre en charge des Infrastructures qui a procédé lundi 10 septembre 2018 à une revue globale des chantiers de cette infrastructure compte ainsi éviter le piège des tarifs de l’autoroute de l’Avenir jugés chers et difficiles à revoir.

L’Etat à la remorque des usagers. Alors que les tarifs de la première autoroute à péage sont jugés élevés par les automobilistes, le gouvernement entend négocier un autre système de tarification avec le futur exploitant de l’autoroute lla Touba qui sera très prochainement inaugurée, selon les dires du ministre en charge des Infrastructures. Abdoulaye Daouda Diallo a procédé hier à une revue globale des chantiers de cette infrastructure. Et, selon les techniciens en charge de sa réalisation, Ila Touba qui va desservir la cité religieuse de Cheikh Ahmadou Bamba, sera livrée au plus tard le 31 décembre 2018.

Si on ne sait pas, pour le moment, le concessionnaire qui va exploiter l’ouvrage, le moins que l’on puisse dire est qu’il y aura une différence dans la tarification avec celle de l’autoroute à péage Dakar-Diamnadio. Selon les ingénieurs, dans ce tronçon, il y aura ce qu’on appelle le péage fermé, c’est-à-dire que l’usager va prendre un ticket et payer à sa sortie. «L’usager va payer exactement le nombre de kilomètres parcourus. C’est le km parcouru qui sera effectivement payé. Il y aura six gares de péage dont deux à Thiambokh, à Soun Wolof, à Kiréne, à Nguekhoye (Malicounda) et la dernière au niveau de Mbour. Nous avons connu quelques difficultés au début du projet de délibération d’emprise, mais les autorités administratives ont pris les dispositions nécessaires pour mettre l’emprise à la disposition de l’entreprise», a souligné l’ingénieur en charge des travaux.

Selon les explications de Bacary Bâ, coordonnateur de l’unité de gestion du projet de l’autoroute Thiès-Touba long, c’est une autoroute à péage fermée aménagée sur 2×2 voies et 2×3 voies avec des échangeurs sur toutes les grandes villes qu’elle traverse, comme Thiès, Khombole, Bambey, Diourbel et Touba avec des gares de péage pleins (Thiès et Touba) à et gares de péage sur les bretelles de sortie. Pour se faire on ne peut plus précis, l’ingénieur signale : «Le paiement concerne l’entrée et la sortie de l’autoroute».

Concernant le tronçon de la première autoroute qu’exploite Senac, Aibd-Mbour-Thiès qui constitue un prolongement de Dakar-Diamniadio-Aibd, les travaux sont presque achevés. «L’autoroute Aibd-Sindia est pratiquement bouclée. Actuellement, nous sommes sur la dernière section Sindia-Mbour où les travaux ont un taux d’avancement d’environ 80 %. Nous avons reçu des instructions fermes pour finir au plus tard à mi-décembre. Et des dispositions sont en train d’être prises au niveau de l’entreprise pour respecter ce délai», a signalé Amadou Moustapha Dème, chef de projet Aidb-Thiès.

WalfQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 × 2 =