La DIC démantèle un réseau de trafiquants de visa

Bonne moisson de la Division des investigations criminelles (Dic). Alors que l’affaire Mamadou Soumaré du nom de ce proche de Cheikh Bass Abdou Khadre, porte-parole du Khalife général des Mourides, qui a utilisé son nom pour entretenir un trafic de visas vers la France est encore fraiche dans les mémoires, voilà qu’un autre dossier éclate.

Et croyez-en nos radars quand on vous dit que n’eut été la vigilance des fonctionnaires de l’ambassade d’Italie au Sénégal, cette représentation diplomatique allait être grugée comme pas possible.

Selon les informations de Libération, l’ambassade d’Italie a signalé à la Dic de faux documents (permis de travail, supposés délivrés par le service de l’immigration de la ville de Bergamo) dans les dossiers de six demandeurs sénégalais de visa. Le tout étant estampillé d’un faux cachet et d’une fausse signature du fonctionnaire compétent, à savoir le préfet de la ville de Bergamp, guichet unique pour l’immigration.

Informée, la Dic a suggéré à l’ambassade de leur donner rendez-vous en les invitant à se présenter pour un entretien avant la délivrance du sésame. Le jour du rendez-vous, un dispositif des agents du Groupe de recherches et d’interpellation (Gir) y a été mis en place. C’est ainsi que les nommés Fallou Thioune, Amdy Bèye et Abdou Lahad Fall ont été interceptés dans un premier temps. Selon nos radars, un second groupe a été arrêté. Les premiers éléments de l’enquête révèlent l’implication directe d’un Sénégalais basé en Italie ainsi que d’un GP qui a transporté sur Dakar les faux documents. Une affaire à suivre…

DakarActu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here