Saint-Louis : les autorités à la rescousse des sinistrés de Khar Yalla

Plusieurs mesures urgentes ont été annoncées par les autorités municipales de la ville de Saint-Louis pour accompagner les populations sinistrées de Khar Yalla. Elles répondent ainsi favorablement au mouvement d’humeur des 300 familles sinistrées de la Langue de Barbarie, relogées sur le site de cette localité. En termes clairs, les autorités municipales ont tenu un point de presse pour se prononcer sur la situation qui prévaut actuellement dans cette zone de recasement.

Balla Guèye, Aïda Mbaye Dieng, adjoints au maire et Ababacar Bitèye, directeur de cabinet de Mansour Faye, ont annoncé la décision des autorités municipales de transférer ces sinistrés vers certaines écoles primaires de la commune de Saint-Louis, en attendant de voir comment gérer, de manière durable, ce problème.

Ces proches collaborateurs du maire Mansour Faye, ont rappelé toutes les actions entreprises par l’édile de la vieille cité pour prendre à bras le corps ce problème des sinistrés. Ils ont aussi fait savoir que le projet de recasement définitif de ces sinistrés sur un site déjà identifié, va démarrer ses activités dans un délai de quatre mois. Ce programme sera mis en œuvre avec l’appui de la Banque Mondiale et de l’Adm. Pour l’heure, il est également question d’installer à Diougob des unités mobiles d’habitation, dans le cadre du programme Saint-Louis Emergency Recovery and Resiliens Project (Serrp).

Selon l’adjoint au maire, Balla Guèye, la municipalité envisage, d’ici 2023, la construction de plus de 200 logements en dur dans un site qui sera identifié dans le périmètre communal. Ces logements sociaux seront accompagnés d’actions sociales de grande envergure qui permettront aux sinistrés de se reconvertir dans d’autres secteurs de l’économie nationale.

DakarActu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize − 11 =