Bilan d’étape du P2RS à Kolda : plus de 50% de réalisations à mi-parcours

0

Younoussa Mballo, s’est dit satisfait des réalisations a mi-parcours du Programme multinational de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS – Sénégal) dans le Fouladou.

En tournée de 3 jours dans les communes d’intervention du projet dans la région de Kolda, il a été accueilli avec le sourire dans différentes zones visitées. Ce projet qui va durer 5 ans a démarré depuis 2 ans maintenant et comptabilise déjà des infrastructures sur le terrain et le travail se poursuit. Bilan d’étape d’une expérience porteuse.

Le coordonateur national du P2RS était en tournée de 3 jours au Fouladou pour mesurer les réalisations sur le terrain du Programme multinational de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS – Sénégal), qui entend renforcer la résilience des populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Avec un objectif clair d’accroître, sur une base durable, la productivité et les productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques.

A Kolda, les 7 communes du département et Médina Yéro Foulah concernés par le projet ont vu jaillir, partout, des chantiers dans l’aménagement des terres agricoles. Avec la construction de six (6) ouvrages de désenclavement et de retenue d’eau répartis dans les communes de Badion, Bignarabé, Fafacourou, Saré Bidji et Tankanto Escale, près de 250 ha vont être aménagés. Des travaux sont répartis sur 11 sites pour une superficie de 11,25 ha. Le niveau d’exécution physique des travaux est estimé à 30%.

En plus de cela, 50 ha seront aménagés dans les départements de Kolda et Médina Yéro Foulah pour les jeunes et les femmes. 10 ha, pour six (6) sites, sont déjà lancés et dépouillés. Les 40 autres ha seront lancés les jours à venir. Aussi deux (2) puits forés à Fafacourou et Saré Bidji sont déjà terminés, à côté des installations pastorales et la construction de 3 minis-forages équipés de pompes solaires et des abreuvoirs dont deux (2) dans le département de Médina Yéro Foulah et un à Kolda. Le démarrage de ces travaux est prévu avant la première quinzaine du mois de mai. 4 autres vont être aussi réalisés.

D’autres infrastructures notamment 4 magasins de stockages, en phase de finition, ont été visités par le coordonnateur Younoussa Mballo. La «miellerie» de Sanankoro est aussi presque terminée et les populations se sont réjouies d’avoir un instrument qui va, à coup sûr, aider les apiculteurs de la zone.

Les éleveurs ne sont pas oubliés. Des tanks laitiers sont en constructions, cinq bassins laitiers dont quatre (4) à Kolda et un (1) à Médina Yéro Foulah. Il s’agit de la construction d’un bâtiment et la fourniture d’équipement de conservation, à côté des parcs de vaccinations. Mais la grande attraction, au Fouladou, reste l’aquaculture avec la création d’étangs notamment à Saré Diatta, les cages flottantes de Saré Tamsir mais aussi et surtout des écloseries à Sam Pathé.

Autres satisfactions enregistrés, c’est l’apport de ce projet de l’Etat appuyé par la Banque africaine de développement (BAD), dans la certification des semences comme l’a indiqué Dr Sidibé, le Directeur régional du développement rural (DRDR) de Kolda qui s’est réjouie des réalisations concrètes sur le terrain.

Ce projet du Comité inter-Etat de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) qui intervient dans 6 régions (Tambacounda, Kédougou, Matam, Fatick, Ziguinchor et Kolda) est financé par le BAD. Le coordonnateur a remercié les élus des différentes communes et les chefs de villages qui souhaitent partout l’extension du projet. Les communes qui ne sont pas touché ont exprimé leur souhait de bénéficier du projet.

S’exprimant à la fin de cette visite, le coordonnateur du P2RS, Younoussa Mballo, a engagé les agents à terminer les différentes activités prévues avant 2020, pour entamer les autres étapes. Il a remercié les autorités administratives qui, selon lui, accordent beaucoup d’attention au projet.

Abdou Diao / KoldaNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here