Habib Faye s’est très tôt intéressé à la musique, selon Ousmane Sow Huchard

« Quand on répétait, Habib Faye, âgé de 3 ou 4 ans à l’époque, s’asseyait par terre. Il suçait le pouce comme cela », s’est souvenu l’écologiste et muséologue sénégalais, Ousmane Sow Huchard, en mimant un geste et ajoutant : « il nous regardait jouer. Ça fait tellement longtemps que je ne m’en souvenais plus. »

D’après l’écologiste Habib Faye avait un intérêt précoce pour la musique. A l’en croire, le défunt bassiste faisait partie d’un groupe de jeunes qui participaient régulièrement aux répétitions du groupe qu’il formait avec André Lo au milieu des années 70.

Habib Faye était « l’ami du petit frère d’André Lo qui jouait avec moi » au sein notamment du Wato Sita, a encore rappelé ’écologiste devenu anthropologue et muséologue.

Quand j’étais au groupe de Youssou Ndour, un jour il est venu dans mon bureau et il m’a dit : +Mais grand, maintenant je suis d’accord que tu ne m’as pas reconnu+ », a rapporté l’écologiste et muséologue sénégalais. « Je dis comment ça ? » « Il me répond : +Tu connais Adama, Adama Lo, le frère de André Lo, à Baobabs-là ? + Je lui dis oui+ ».

Et Habib Faye de poursuivre : « Nous étions toujours 3 ou 4 gosses à être là, assis lors des répétitions. Je faisais partie de ces gosses. »

« Je lui dis non, ce n’est pas vrai », reprend Huchard. « Il me dit +si+. Alors, aujourd’hui, c’est un musicien mondialement connu. Cela faisait tellement longtemps. » »

Habib Faye, bassiste du Super Etoile de Youssou N’Dour avant d’entamer une carrière solo, était de son vivant considéré comme l’un des musiciens les plus doués de sa génération. Il est décédé mercredi à Paris, à l’âge de 54 ans, des suites d’une maladie.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here