Massacre de Boffa et processus de paix entre l’Etat et le MFDC : Les femmes pour la reprise du dialogue

Le massacre de 13 coupeurs de bois dans la forêt de Boffa Bayotte semble sérieusement entailler le fil du dialogue entre l’Etat du Sénégal et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

Depuis le carnage proféré à Boffa, l’armée sénégalaise mène un ratissage large pour traquer les tueurs, et il se pourrait que des positions du MFDC soient visées, ce qui serait susceptible de saborder le processus de paix en Casamance.

Cependant, pour la porte-parole de la Plateforme des Femmes pour la paix en Casamance au micro de DakaActu : « le fil du dialogue n’est pas rompu ».

Fatou Guèye Cissé assure que tout sera mis en oeuvre par la PFPC pour que les deux parties reviennent à de meilleurs sentiments pour une paix définitive. Au sujet du business du bois qui s’est incrusté dans le conflit, notre interlocutrice indique qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

Avec DakarActu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here