Ce vendredi, Patrice Evra sera reçu par Jacques-Henri Eyraud, président de l’OM, qui lui communiquera sa sanction suite au coup infligé à un supporter olympien à Guimarães. Dans le même temps, la commission de discipline de l’UEFA se réunira pour déterminer la durée de suspension du latéral gauche.

Il y a des jours que l’on n’aimerait pas vivre, et pour Patrice Evra, ce vendredi en fait sûrement partie. Le latéral gauche peut en effet se préparer à voir son avenir être totalement chamboulé aujourd’hui. Son cas sera examiné aussi bien par l’Olympique de Marseille que par l’UEFA, suite à son geste fou (un coup de pied sur un supporter olympien à Guimarães) le 2 novembre dernier. Il sera ainsi reçu par le président Jacques-Henri Eyraud à la Commanderie aujourd’hui. Ce dernier sera de retour ce matin des Etats-Unis selon L’Equipe (mais déjà rentré selon La Provence) et mènera l’entretien préalable à une éventuelle sanction disciplinaire. Que peut-elle être ?

Cela va de la simple amende au licenciement en passant par la résiliation du contrat à l’amiable. Patrice Evra va pouvoir livrer sa version des faits et entendra le jugement de son président. Toutefois, rien ne devrait être définitivement acté à l’issue de l’entretien. L’OM devra contacter par la suite la commission juridique de la LFP. Il ne devrait donc pas y avoir de communication sur la décision prise aujourd’hui. Par contre, dès ce soir sera connue la sanction du joueur de 36 ans administrée par l’UEFA.

Et elle s’annonce lourde. Déjà suspendu automatiquement pour un match suite au carton rouge reçu le soir-même, Evra pourrait récolter une suspension de plusieurs mois de la part de l’instance européenne. Pire, celle-ci pourrait même demander à la FIFA une extension de la peine, qui s’étendrait aux compétitions internationales et nationales. De quoi sceller la fin de carrière du joueur de 36 ans ? Son temps à Marseille, où il était sous contrat jusqu’en juin prochain, semble en tout cas bel et bien révolu.