L’ASKODEX vous présente l’artiste Koldois Douma Bou Kaddou-J (clip immigration)

L’ASKODEX, l’association des koldois de l’extérieur basée en France, regroupe les koldois vivant partout dans le monde.

Dans le cadre de ses actions, elle appuie les initiatives des jeunes de Kolda pour la création d’emploi, la formation notamment en partenariat avec la Chambre des Métiers, l’inspection du travail et bien d’autres services locaux.

C’est dans cette optique que l’ASKODEX est à ce jour fière de vous présenter le talentueux artiste Koldois dont elle a assuré la production du clip « IMMIGRATION ».

Douma Bou Kaddou-J, de son vrai nom Mamadou Boly, est un chanteur compositeur, né le 17 novembre 1992 à Kolda en Casamance au sud du Sénégal.

Il se lance dans la musique à l’âge de neuf ans auprès de son grand-frère Cruz alors chanteur de rap. Deux ans plus tard, Douma forme son propre groupe nommé Kaddou-J en compagnie de son ami d’enfance Aliou Ba alias Kenza.

Après leur premier single en 2006, Kenza décide d’arrêter la musique, c’est à ce moment que Douma commence sa carrière solo.

Il enregistre sa première maquette en 2007 au studio Profonic à Dakar et participe à de nombreux concerts dans sa région natale, en particulier dans des établissements scolaires.

Il prend part, en 2008, à un programme de sensibilisation pour l’allaitement maternel en partenariat avec le ministère de la santé du Sénégal.

En 2011, il débute des cours de guitare pour accompagner ses compositions musicales.

Il organise son premier festival, le festival « Sargal Jigguen » contre la violence envers les femmes, au mois de novembre 2013 à Kolda et participe au festival de Djimbering en Casamance au mois d’avril 2014.

 Entre 2011 et 2015, il se produit dans différents lieux à Dakar, à Ziguinchor, au Cap-Skiring mais aussi en Guinée Bissau, avant de partir au Maroc en octobre 2016.

Douma est un artiste qui s’exprime dans différentes langues comme le wolof, le peulh, le mandingue, le créole.

Ses thèmes de prédilection sont la lutte contre la violence faite aux femmes, l’immigration clandestine, la dénonciation contre les fléaux de la guerre et contre toute forme de maltraitance humaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit + 17 =