mardi, juin 28, 2022

En Casamance, Benno Bokk Yaakaar et les déterminants de la victoire aux législatives du 30 Juillet 2017 (Yaya DIAO)

Ne ratez pas!

Une victoire est rarement le fruit d’une œuvre in extrémis. Elle est plutôt le résultat d’actions qui découlent d’un long processus qui se construit à partir d’une vision inspirée des ambitions d’hommes et de femmes décidés à se consacrer à une cause pour le compte de la communauté et, globalement, de la nation toute entière. La victoire de Benno Bokk Yaakaar à Ziguinchor et en Casamance en général, s’inscrit dans ce registre et se nourrit de l’engagement et de la détermination de certains hommes politiques dont l’Administrateur Général du FONGIP, le jeune ingénieur des ponts et chaussées qui, par ses ambitions pour son terroir, a fini de s’imposer comme une étoile polaire dans la galaxie décadente des forces de l’opposition avec comme figure de proue, Monsieur Abdoulaye Baldé aujourd’hui, désabusé de ses vieilles certitudes sur l’électorat de Ziguinchor.
Cette victoire en effet, malgré les velléités de récupération alimentées par quelques politiciens fougueux et sans poids politique propre, reste le fruit et la marque incontestable de la population casamançaise qui a fait de Doudou Ka son porte-étendard témoignant dans la foulée, leur adhésion aux ambitions du Chef de l’Etat de faire de la Casamance un véritable pôle de développement économique. Cette victoire, à l’image des géants fromagers de la Casamance qui scandent le succès de leur hauteur par le bruit de leurs feuilles à l’effet du vent, fonde ses racines dans les actions stratégiques et planifiées de l’administrateur général du FONGIP mais surtout de sa capacité de résilience.
Doudou KA, poussé ainsi par ses ambitions pour la Casamance, a très tôt compris que la force d’une stratégie politique réside dans la générosité à tendre la main aux hommes de tout bord. Mais, cela implique une démarche qui se construit par paliers et par échelles en fonction des cibles objectives et des sensibilités structurelles de la Casamance. Pour ce faire, Doudou s’est vite entouré de mouvements de femmes et de jeunes qui, étant acquis à la cause de la victoire, ont investi tous les terrains politiques de la région naturelle de la Casamance. Cette dynamique s’était renforcée aussi d’un large pôle d’élus locaux essentiellement composé de maires issus de l’APR, PDS, de TEKKI, de l’UCS, et du REWMI comme moi-même a travers le  » Mouvement And Falaat Macky Sall Ak Doudou Ka (FMD) qui voit le jour dès 26 Août 2015 au Capskring.
De ses objectifs de prendre la ville de Ziguinchor des mains de Baldé et après avoir déjà gagné à sa cause un effectif de plus de 40 maires élus à l’échelle de la Casamance et ce, bien avant déjà le référendum, le grand mouvement politique FMD dirige par Doudou KA inscrit dans son agenda la mobilisation d’un électorat de plus de 400.000 personnes pour la réélection du Président Macky Sall en 2019 a l’échelle nationale. Ici et maintenant, par la force de ces mouvements avec un parterre de maires composés de magistrats politiques jamais connus par le passé politique casamançais depuis Emile Badiane derrière un seul homme politique, Doudou Ka se présente comme le leader prodigue qui incarne les espoirs des différentes catégories sociales de Ziguinchor et partant, de la Casamance.
Pour répondre aux attentes de ces nombreuses populations, par des élans de générosité, Doudou a sillonné la Casamance jusque dans les derniers retranchements de ses populations. Dans ses diverses sorties à la rencontre de ces mêmes populations, il a habillé des équipes de 33 communes en doubles jeux de maillots et de ballons. Doudou Ka a également doté les communes de Boutaoupa Camaracounda, de Niaguis, de Kaour et d’Adéane d’ambulances médicalisées de dernière génération, il a réfectionné plus de 15 mosquées en Casamance. A cela s’ajoutent des moulins et des décortiqueuses qu’il a offerts aux populations de Bessire, Mlomp dans le département de Bignona et à celles de Niagha dans le département de Goudomp. Egalement, dans ses stratégies d’atteindre les populations dans le but d’améliorer leurs conditions sociales et économiques, au cours de ses multiples visites, l’administrateur du FONGIP a distribué des vivres aux nécessiteux et, a accompagné les femmes dans le financement de leurs activités, les coiffeurs, les artisans et les conducteurs de motos Jakarta dans la valorisation et la promotion de leurs activités.
Ces multiples bonnes actions organisées de façon stratégique et orientées sur les besoins concrets de la Casamance, ont conduit les populations à se détromper des promesses que l’opposition leur miroitait à travers les petites supercheries d’Abdoulaye Baldé. Le réalisme de Doudou Ka couplé d’une générosité qui se nourrit de réelles ambitions pour les populations de Ziguinchor et de Casamance, a fini de classer l’Administrateur Général du FONGIP comme étant l’un des illustres maîtres d’œuvre de la victoire de Benno Bokk Yaakaar dans le Sud du pays. Cette victoire en effet, n’est rien d’autre que l’expression de la volonté de Doudou Ka de réduire purement de respecter la promesse faite au President Macky Sall en debut 2013 lors de son entrée en politique, d’assurer les bases de sa réélection au premier tour en Casamance naturelle mais egalement et surtout d’ameliorer la representativite des fils de la casamance dans l’Etat. Comme il l’avait clamé à la sortie du référendum, par cette victoire au terme des législatives du 30 Juillet 2017, Doudou Ka joint l’acte à la parole et incarne dans le giron de la mouvance présidentielle, le symbole de l’engagement, du dévouement, de la persévérance et de la détermination pour les causes de la population et la réélection du Président Macky Sall en 2019. Pour cela, il est loin de se contenter des avants goûts d’une probable réélection du Président que cette victoire des élections législatives augure.
Par son esprit d’ouverture couplée d’une foi en la victoire, il continue d’inspirer la sympathie de ses camarades dans les rangs du FMD et de Benno Bokk Yaakaar tout en réactivant par des stratégies et des actions, la confiance qu’il a déjà gagnée auprès des populations et des différents mouvements dont celui essentiellement composés d’élus locaux et de maires des communes à l’échelle des trois régions de la Casamance naturelle. Doudou Ka et le FMD, ainsi sur le selle, armes à leurs mains et sont déjà en course, ils orientent désormais de vers la bataille de la réélection du Président de la République en 2019 et ce, dès le premier tour et du développement de la Casamance et du Sénégal.

Yaya DIAO
Maire de Samine, Département Goudoump
Secrétaire General du FMD
Ex membre du parti REWMI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous