Bradage foncier au Sénégal : Les Marocains s’offrent 10 000 hectares dans le Fouta

Les Marocains ont pris possession d’une partie de la vallée du fleuve. A travers le groupe Addoha, connu dans le secteur immobilier, le royaume chérifien trône sur une belle réserve foncière dans les communes de Dodel er de Démette. La société marocaine est attributaire dans ces zones situées dans le département de Podor de 10.000 hectares destinés à un projet rizicole qui s’étend de Dodel à Dara Halaybé jusqu’à Démette.
Les 8.500 hectares ont été cédés par la commune de Dodel dirigée par Thierno Mamadou Bassirou Tall, tandis que les 1 500 restants sont situés dans le périmètre communal de Démette que préside le milliardaire Abdoulaye Elimane Dia. Des sources informent que cette vaste superficie a été presque gracieusement cédée au groupe Addoha qui, en contre partie, n’a décaissé que 2 milliards de FCFA.
Le site est destiné à un projet rizicole. Ce qui préoccupe bon nombre d’observateurs qui s’inquiètent de sa faisabilité car le groupe Addoha est novice dans le domaine. ” Il aurait été plus sage de démarrer par quelque chose de moins grand, dénonce un élu local sous le couvert de l’anonymat. Le groupe marocain a obtenu le bail sur 40 ans, lequel aurait été signé sous réserve d’un protocole d’accord d’un an au cours duquel s’ils ne respectent pas le protocole, le contrat est résilié.
La signature de ce contrat plus ou moins juteux pour les Marocains suscite une levée de boucliers dans la zone pour dénoncer un gigantesque bradage foncier.

Laisser un commentaire